Le moniteur vidéo BenQ PV3200PT

Le premier écran de la marque BenQ spécialement dédié à la vidéo professionnelle.

Le Moniteur vidéo BenQ modèle PV3200PT est un écran 32″ 4K UHD à calibration hardware d’une profondeur des couleurs de 10bits. L’écran couvre 100% de l’espace couleur Rec 709 ou sRvb.

Le moniteur vidéo BenQ PV3200PT

Le constructeur coréen a déjà fait parlé de lui avec le moniteur SW2700 PT qui a reçu le prix Tipa 2016 dans la catégorie “Meilleur Moniteur Photo”.

Le PV3200PT est un moniteur haut de gamme bâtie autour d’une dalle technologie IPS de surface mate. Ce point est assez rare pour être souligné. Les dalles brillantes qui malheureusement sont souvent choisies par les constructeurs pour attirer le client, puisqu’elle délivre des images plus claquantes, sont pour un usage professionnel, souvent délicat dans un environnement de travail. La moindre lumière ayant tendance à se réfléchir dessus ce qui ne facilite pas le visionnage d’un film.

L’écran est muni d’une dalle mate afin de diminuer les reflets.

Cet écran est un moniteur à calibration hardware.

C’est-à-dire que le profil ICC généré par le logiciel propriétaire est stocké dans l’écran. Le moniteur n’a donc pas besoin d’être relié à un ordinateur pour rester calibré. C’est très intéressant si vous avez calibré votre moniteur et que vous voulez ensuite l’utiliser comme écran de monitoring vidéo en le reliant directement à une caméra par sa connexion HDMI. Le logiciel interne permet de conserver deux calibrations différentes et deux réglages custom et cela en plus des presets usines Rec709, EBU, SMPTE.

On peut donc conserver par exemple une calibration pour un environnement lumineux et une autre calibration pour un environnement différent. Je rappelle que lorsque vous calibrez votre écran vous devez tenir compte de la luminosité de la pièce afin d’obtenir un réglage adéquate. Les customs quant à eux peuvent par exemple servir si vous devez afficher un flux arrivant d’une caméra, mais aux images flat prévues pour une postproduction ultérieure. Ces images manquant de saturation et de contraste ne sont pas très valorisantes aussi bien pour l’équipe de tournage que pour un client présent sur le plateau. Ici vous pourrez raviver les couleurs pour obtenir soit une image plus agréable à regarder ou encore, vous rapprocher de l’intension de rendu prévu après étalonnage des plans.

Le logiciel propriétaire de la marque se nome “Palette Master Element”.

Le logiciel Palette Master Element.

Il vous suffit d’un simple colorimètre, autour de 200€ pour tirer des profils ICC de qualité.

Les tests que j’ai pu faire m’ont vraiment très agréablement surpris puisque je suis arrivé à une précision de couleurs redoutable avec un delta E moyen autour de 0.45 ce qui est vraiment excellent. Mais encore plus surprenant le patch de couleur le plus loin de sa cible m’a donné un delta E de 0.85. Il est courant d’avoir des résultats pour certaines couleurs autour d’un delta erreur de 2 ou 3 voir davantage. Ce qui n’empêche pas d’obtenir un écran parfaitement calibré et juste si son delta E moyen reste à moins de 1.4 pour un moniteur haut de gamme. La seule interrogation que nous pourrions avoir c’est la tenue de ces performances sur la durée. Ici l’écran est garanti 5 ans, ce qui semble indiquer que BenQ a une totale confiance sur son produit.

Un simple colorimètre à 200€ permet de calibrer l’écran.

Le moniteur a une profondeur des couleurs de 10bits.

Comme tout écran haut de gamme qui se respecte. Cela veut dire qu’il est capable d’afficher plus 1 milliard de couleurs et non les 16 millions habituel des écrans 8 bits. Cette profondeur de couleur permet un affichage plus précis des couleurs évitant les effets de cassure dans les dégradés. La table de conversion 3D est sur 14bits (Lut).

La taille de 32″ correspond  à une belle dalle qui tire parti de son affichage 4K UHD soit une définition de 3 840 X 2 160, 4 fois la définition de la HD.

Une telle définition permet de travailler confortablement en réduisant, à l’affichage, la taille des palettes dans un logiciel. Si vous utilisez un software qui permet de switcher entre les palettes et l’affichage de la vidéo, comme c’est le cas avec DaVinci Resolve dans l’exemple que je prends dans ma vidéo, cette taille d’affichage permet de bien se rendre compte de la qualité de nos images.

Lorsque l’on utilise l’écran pour afficher un flux HD, le moniteur fait un upscale de qualité. J’ai l’impression que cet upscale place lors du recalcul de l’image une légère augmentation de netteté, car la comparaison avec les mêmes images sur un moniteur HD broadcast traditionnel m’a permis de voir que nos images upscalées nous apparaissent plus piquées sur le BenQ.

Le moniteur est livré avec une petite télécommande, OSD controller, qui permet dans le noir de changer les réglages de l’écran sans avoir à chercher les commandes sur l’écran. Cet accessoire, qui m’a paru futile d’un premier abord est une très bonne idée, à l’usage on n’a vite envie d’avoir la même facilité sur tous nos écrans.

Chaque écran est contrôlé en sortie d’usine et il est livré avec un certificat reprenant les résultats des tests.

Prix conseillé: 1 400€ TTC

BenQ est distribué en France par XP distribution.

La télécommande permet de changer les réglages sans toucher l’écran.

Point fort:

Moniteur 32″ UHD 4K.

Rapport qualité-prix imbattable et d’ailleurs sans concurrence actuellement.

Écran à calibration hardware livré avec son logiciel propriétaire.

Possibilité de calibrer l’écran à partir d’un simple colorimètre autour des 200€.

La calibration hardware nous permet de conserver un écran calibré même dans un flux vidéo prévu pour une calibration avec des lut .cube comme, par exemple, le fait de relier cet écran à une carte Blackmagic pour un monitoring avec DaVinci Resolve.

Profondeur des couleurs sur 10bits et table de conversion 3D sur 14bits.

Excellent respect des couleurs avec un delta E moyen après calibration, sur l’exemplaire testé, de l’ordre de 0.45.

Temps de réponse 5ms.

Dalle mate.

Aspect sobre et bords fins.

Qualité de construction du pied.

Possibilité de mettre l’écran en position portrait dans le cas de production vidéo destinée à un mur d’image dans cette orientation d’affichage.

Télécommande filaire intelligente pour changer les préférences du moniteur dans le noir.

Chaque moniteur qui sort d’usine est testé individuellement et est livré avec son certificat de qualité.

Garantie constructeur de 5 ans.

Le moniteur vidéo BenQ PV3200PT

Point faible:

Pas d’ entrée SDI pour un moniteur prévu pour la vidéo professionnelle.

Espace Rec709 on n’aurait aimé, pour un UHD avoir le choix d’un espace DCI P3 en plus du Rec709.

Uniformité de la dalle légèrement en retrait par rapport à son conçurent Eizo qui cependant n’est pas du tout dans les mêmes prix.

Pas de visière livrée avec l’écran (casquette).

Le moniteur vidéo BenQ PV3200PT

Spécifications:

Écran ratio:  16:9

Résolution (max.):  3840 X 2160 à 60Hz  (DP, mDP), 3840 X 2160 à 30Hz  (HDMI)

Taille d’affichage:  708,5 x 398,5 mm

Pixel Pitch:  0,185 mm

Luminosité (cd/m2):  250

Taux de contraste:  1000:1

Technologie de la dalle: IPS

Temps de réponse:  5ms

Espace couleur:  100% Rec709 et sRvb

Profondeur des couleurs:  10bits

Connectiques:  HDMI 1.4, DP 1.2, mDP 1.2, USB 3

Dimensions avec support mural:  436,4 x 740,3 x 65,6 mm

Poids net:  12,2 kg

Accessoires inclus:  Câble HDMI (1,8m), câble DP vers mDP (1,8m), câble USB 3.0 (1,8m).

Enregistrer

15 thoughts on “Le moniteur vidéo BenQ PV3200PT

  1. Bonjour Pascal,
    Merci pour vos vidéos très instructives !
    Vous parler d’un convertisseur SDI BlackMagic quel est sont utilité et intérêt ?
    J’ai vu aussi que benq allait sortir le pv270, sur le papier cet écran répondrai plus à mes besoin ( photo / vidéo ) mais j’hésite avec l’EIZO ColorEdge CG247X.
    Si vous avez un idée, merci pour vos lumière.
    Bonne continuation.
    Stéphane

    1. Pour le convertisseur SDI, si c’est pour le Benq PV3200PT, cet écran n’a pas d’entrée SDI, donc si vous voulez connecter une caméra qui a une sortie en SDI il vous faut un convertisseur qui passe de la connexion SDI vers la connexion HDMI de l’écran. Si c’est pour connecter l’écran à une carte d’affichage par exemple pour transformer votre Benq en écran de monitoring vous avez souvent une sortie HDMI sur les cartes, mais si elle est déjà prise par un autre périphérique là encore vous aura la solution d’employer un adaptateur pour transformer votre connexion de sortie de carte SDI vers un HDMI d’entrée du moniteur.

      J’ai le Benq PV270 au studio en test depuis quelque temps et je vais très prochainement sortir un article sur le blog sur ce moniteur qui est très polyvalent. Vous êtes très nombreux à vous poser la question entre Eizo et BenQ. Il faut dire que si les moniteurs BenQ étaient 20% moins chers, au final vous vous poseriez moins de questions. C’est cette grosse différence de prix qui bien entendu vous interpelle, c’est logique. J’essaye de rester objectif dans mes tests et c’est à vous de choisir. Eizo est évidemment une très bonne marque d’écran. Et il est logique de par le positionnement de ses écrans que vous les compariez aux écrans axés vidéo de cette marque. N’hésitez pas à me demander le ou les points précis que vous désireriez voir développer dans l’article sur le BenQ PV270. Merci.

        1. Le BenQ PV3200PT n’est pas un écran orienté utilisation mixte comme le Eizo CG247X, pour cela il faudra se tourner vers le BenQ PV270 qui lui est en effet mixte, c’est-à-dire qu’il couvre aussi bien des espaces couleur du monde des arts graphiques que des espaces couleur du monde de la vidéo. Le PV3200PT couvre un espace couleur sRvb ce qui est trop faible aujourd’hui pour la photo. Il faut des écrans qui couvrent l’Adobe RVB. Après je n’ai pas fini de tester le Benq PV270, donc résultat à suivre. Mais déjà ce que l’on peut voir c’est qu’ils sont tous les deux à calibration hardware. Tous les deux ont une profondeur de couleurs sur 10 bits. L’un fait 24″ quant l’autre fait 27″. Le BenQ à une fonction de split screen qui peut être utile, c’est-à-dire que vous pouvez brancher deux sources comme deux caméras et séparer l’écran en deux pour avoir l’affichage de chaque source, que ce soit, pour comparer ou pour tourner avec deux caméras et avoir le retour sur un seul écran. Voilà rapidement, après il faut tester pour les départager. Tous les deux on une garantie sur une bonne durée ce qui est le gage, chez un fabricant d’écrans, que le produit est de qualité. Ils n’ont pas envie de perdre de l’argent en remplaçant les écrans gratuitement.

  2. Le PV3200PT vient de baisser de prix. De 1399 € TTC, il passe à 1179 € TTC
    Plus que correct pour un 32″ couvrant 100% de REC 709.
    Toujours avec sa garantie de 5 ans.

  3. Bonjour Pascal,

    Merci pour ce test. Je dois changer d’écran et suis partagé entre les 2 modèles BENQ. Le PV270 et le PV3200PT.
    – Je me posais la question de la configuration de l’ordi. Faut-il une carte graphique spéciale pour afficher de la 4K sur un écran 32″ ?
    – Au niveau de l’utilisation, faut-il un recul important ?
    – Est-ce confortable de faire du montage vidéo et de l’étalonnage sur un 32″ (ce sera l’utilisation principale) ?
    – Qu’est-ce qui te semble personnellement le plus pratique : 1×32″ ou 1×27″ + 1×24″ ou même 1×32″ + 1×24″.

    Merci pour ton retour.

    Loïc

    1. Bonjour Loic. Il y a un nouvel écran pro chez BenQ, le SW320, un autre choix possible. Je ne l’ai pas encore testé, pas encore reçu en prêt, cela doit arriver ce mois-ci.

      C’est un écran 32″ 4K UHD, mais qui a des caractéristiques proches du PV27O, donc en affichage, il affiche l’à l’Adobe RVB pour la photo et il va plus loin que le Rec 709 pour la vidéo. Mais comme je ne l’ai pas testé, je ne m’avancerais pas sur ses capacités.

      Pour utiliser un écran 4K il faut certes une carte graphique qui le permet, mais c’est le cas des ordinateurs aujourd’hui. Maintenant selon l’âge de ton ordinateur il vaut mieux vérifier. Si tu as l’intention de faire du monitoring vidéo sur DaVinci Resolve il te faut une carte Blackmagic qui couvre la 4K forcément.

      Pour le confort, c’est peut-être personnel, mais je préfère le 27″ pour le montage. Avec le 32″ 4K l’affichage est trop petit pour moi, je trouve cela fatigant. Mais c’est peut-être perso. Pour le monitoring forcément je préfère le 32″.

      Après la configuration dépend aussi de ton choix de logiciel, mais le plus souvent le plus agréable c’est d’avoir plusieurs écrans. Déjà, il est plus agréable d’avoir un écran pour la partie montage et un autre pour le monitoring, donc pouvoir visualiser ton montage ou ton étalonnage en plein écran. Ensuite le confort c’est d’avoir deux écrans pour le montage et un de plus pour le monitoring.

      Cela dépend toujours de tes moyens. Cependant si tu as un écran à calibration hardware 10 bits, comme c’est le cas pour tous ces écrans, tu n’es pas obligé d’avoir celle qualité d’affichage pour afficher des palettes. Ça peut-être une solution plus raisonnable, avoir un un écran de bonne qualité pour le monitoring et deux autres de prix plus doux pour le reste. Là forcément il faut vérifier que ton ordi peut te le permettre.

      Par contre, pense à l’achat d’une sonde, une x-rite Display Pro, car il serait dommage d’avoir un écran de cette qualité sans qu’il soit calibré. 😉

  4. Merci pour ta réponse Pascal. Ce qui me perturbait avec le PV270 c’est le temps de réponse. J’ai vu un test où ils annonçaient 20ms !!! Pour de la vidéo c’est vraiment pas top.
    J’ai déjà un 24″ Eizo foris 2333 et je voulais le compléter avec un second écran.
    Au niveau ordi j’ai une config récente avec une GTX980. Mais je ne savais pas s’il fallait une carte plus costaud.
    La série SW de Benq ce ne sont pas des écrans “photo” ?
    Oui j’ai déjà la sonde de Calibration.

    Merci pour tes conseils.

    1. J’ai utilisé le PV270 pendant plus d’un mois et j’avoue ne pas avoir été gêné sur temps de réponse. Je l’ai utilisé en montage, comme écran calibré pour le monitoring avec DaVinci Resolve et même comme écran de monitoring à la prise de vue. Donc perso, pas de problème c’est aussi l’écran que j’avais pour les démos d’étalonnage avec les chartes frites sur le dernier Satis 2016 sur le village Yakyakyak. No problème.
      Après si cet écran doit servir de moniteur de contrôle je trouve que dans ce cas le 32″ en 4K serait plus judicieux puisque son affichage est une définition du monde de la vidéo ce qui n’est pas le cas du 27″.

      Pour le SW, oui c’est assez déroutant, tu as raison normalement les écrans prévus pour la vidéo commencent par PV, pour Pro Vidéo, mais voilà ils ont déjà le PV3200 et comme ce nouveau modèle est pour la photo et la vidéo ils l’ont nommé SW320, ce qui va forcément refroidir les clients ou du moins semer le doute.

      Mais bon j’ai hâte de le tester puisque sur le papier nous avons un écran 32 4K UHD plus intéressant que le PV3200 pour les espaces couleurs. En plus ils ont enfin changé leur optique pour les réglages je n’aime pas trop les boutons à effleurer ici on a de bon bouton classique, mais en même temps nous conservons la télécommande du PV3200 et la casquette du PV270, donc c’est tout bon.

      Les prix du PV3200 ont été revus à la baisse autour des 1100€ et ce nouvel écran le SW320 arrive à l’ancien prix du PV3200 soit autour des 1300€. Très très intéressant à tester rapidement.

      1. Merci pour tes renseignements.
        Je vais donc attendre ton retour pour le SW320. Mais bon l’utilité première pour moi sera de faire du montage et de l’étalonnage.
        J’attends ton test. Merci.

  5. Bonjour,
    En ce qui me concerne je fais du montage avec le Mac Pro fin 2013 carte vidé FirePro D500 avec final Cut Pro version 10.2.3 avec retour vidéo sur écran HD; Tout va bien, je vais passer sur la 4K natif 4096 X 2160 60 Hz
    et 3880 x 2160 sur un écran 4 K pour le retour vidéo, alors que me conseillez- vous comme écran 4 K soit Becq soit LG 31 MU 97 Z-B
    et faut t-il passer obligatoirement par un ultra studio 4 K ou Aja IO 4 K
    Merci de pouvoir m’éclairer.

    1. Bonjour Theo,
      FCP n’est plus mon logiciel de prédilection puisque depuis plusieurs années je fais tout sur DaVinci Resolve, en fait depuis la version 10 du logiciel, aussi je ne suis peut-être pas le meilleur interlocuteur pour te conseiller sur FCPX. Mais autant que je m’en souvienne, FCP ne demande pas obligatoirement l’emploi d’une carte vidéo pour le monitoring et ton ordinateur a un port HDMI qui supporte l’affichage 4K, du moins le UHD. Donc tu peux, pour moi, te passer de carte dédiée, mais il faudrait tout de même vérifier cela.

      Pour le choix de l’écran je choisirais forcément un écran à calibration hardware et 10bits. Pourquoi la calibration hardware, tout simplement pour que la calibration de l’écran, le profil couleur, soit stocké dans l’écran et que la colorimétrie soit gérer par l’écran. Autant que je m’en souvienne, mais ça remonte à loin pour moi, et ça a peut-être changer depuis, mais les problèmes étaient le respect des couleurs avec un écran de monitoring attaché directement à l’ordinateur avec FCP. Par contre, si tu utilises un écran à calibration hardware cela va régler le problème puisque tu vas, dans un premier temps, calibrer ton écran et ensuite celui-ci gérera directement la colorimétrie.

      Pour ce type de modèle en 4K UHD, le plus abordable est le BenQ PV3200PT dont le prix a été revu à la baisse, autour des 1 100€ et sinon le nouveau SW320, que je n’ai pas encore testé, est aussi un bon choix pour obtenir un espace couleur plus grande puisque le PV3200PT plafonne en Rec709 ce qui est un peu dommage, mais c’est un très beau moniteur d’un prix imbattable.

      Sinon tu as forcément aussi des Eizo, mais le tarif sera plus élevé.

      Quant au LG 31 MU 97 Z-B, je ne le connais pas, c’est un produit nouveau, qui a l’air d’être en 10bits, mais, il ne parle pas de calibration hardware. Par exemple il ne parle pas de sonde qu’un logiciel interne accepte?? À priori j’ai l’impression que c’est une calibration couleur géré par le système, je n’en suis pas sur, mais au vu des spécificités on dirait bien. Je vais cependant chercher des infos, car il est en effet en 4K cinéma ce qui pour le prix serait très bien, mais à tester donc.

      Clairement il faut donner la priorité à la calibration hardware, surtout pour FCPX. Je préfèrerais travailler, pour la 4K sur un écran de monitoring HD, mais à calibration hardware, plutôt qu’un écran 4K, mais sans calibration hardware.

  6. Bonjour Pascal et Merci pour ces informations précieuses. J’attends donc avec impatiences les résultats des tests du LG 31 MU 97 Z-B effectivement il fait 10 bits et beaucoup de connexions , mais on ne sait pas pour le reste comme la calibration Hardware. Ce que je sais c’est que Apple a choisi LG pour des écrans 4K pour les derniers mac bot pro en Thunderbolt 3. qui gère le 4 K 4096, car on va y venir
    Je me permet de te tutoyer , ou peut-on trouver le becq PV 3200PT qui est excellent d’après ton test, dommage qu’il ne va pas au 4096. J’ai vu aussi le Eizo CG 318 excellent mais plus de 4000 euros, Merci de me tenir informer.
    Cordialement Théo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.