Des gueuses disponibles partout

Des gueuses disponibles partout

Avoir toujours des gueuses disponibles sans se charger dans les transports, c’est le sujet de cette astuce.

Et oui, nouveau blog, et c’est le retour des vidéos d’astuces de pro.

Même si je n’ai pas respecté mon challenge des 52 semaines, ce n’est pas une raison pour ne pas finir ce challenge, surtout que beaucoup d’entre vous aiment ces vidéos d’astuce.

Voilà une forme de gueuse classique, chargée avec du sable.

Déjà qu’est-ce qu’une “Gueuse“ et à quoi ça sert ce truc.

La gueuse, c’est un lest qui permet de rendre plus stable un pied ou trépied. On s’en sert sur un pied sur lequel on a placé de l’éclairage par exemple. 

En plaçant un éclairage en hauteur, donc au bout d’une perche, cet ensemble et moyennement stable. Tout le poids et sur le haut de cette tige qu’est le pied.

En plaçant à sa base un poids tout de suite c’est plus stable et moins dangereux. Si on le touche, il ne va pas basculer, et dans le cas de prise de vue en extérieur cela va être aussi moins sensible au vent.

La gueuse est installée sur la base du pied pour le rendre plus stable.

J’ai déjà eu ce type de déboire lorsque je débutais, j’en parle dans la vidéo…

On va aussi s’en servir sur un trépied sur lequel on a placé un appareil. Si ce trépied a une colonne centrale, placée un poids accroché à cette colonne rend l’ensemble rotule et appareil plus stable. Encore une fois au vent ou à tout petit mouvement au final.

Cela va servir encore pour ce que l’on appelle une girafe ou une grue (crane) pour aire contre poids.

Pour une gueuse traditionnelle, il y a deux poches pour stocker du sable.

Selon les équipements il peut y avoir des formes de gueuse plus adaptées.

Donc pour être clair, la gueuse, c’est vraiment indispensable et dès que l’on utilise des éclairages sur des pieds on a systématiquement des gueuses qui peuvent être pour de gros éclairage, de grandes gueuses très lourdes.

Donc on pense à les mettre dans la voiture, et on les sort sur place, ok, ça c’est clair.

Je travaille toujours avec des gueuses sur mes éclairages, que ce soit des modèles classiques ou encore celles de cette astuce.

Mais quand est-il lorsque l’on voyage.

Ben oui, lorsque déjà vous vous gaffez de prendre le minimum pour ne pas avoir un supplément de bagage trop important lorsqu’on prend l’avion, selon les compagnies c’est parfois le cas, on ne va pas s’enregistrer avec des sacs remplis de sable!

Bien entendu vous pouvez très bien prendre des sacs vides, et ensuite, sur place, aller chercher du sable pour les remplir.

Voilà un modèle de gueuse efficace et toujours disponible ou que vous soyez.

Bon allez, oubliez ça, j’ai la solution. Vous avez juste besoin d’avoir avec vous un peu de ficelle de cuisine, c’est tout. Et vous aurez des gueuses disponibles partout.

La solution consiste, en arrivant sur votre lieu de prise de vue photo ou de tournage vidéo, à aller acheter quelques bouteilles d’eau selon le nombre de gueuses que vous désirez faire.

La ficelle que l’on utilise en cuisine pour préparer un poulet ou un rôti est parfaite.

Il vous faut une ficelle qui n’est pas élastique, pas trop fine, qui ne glisse pas (pour les nœuds) et qui est assez solide.

Une simple ficelle de cuisine et vous fabriquez autant de gueuses que nécessaire.

Ensuite il ne vous reste plus qu’à fixer par une ficelle deux bouteilles. Vous obtenez une gueuse de 3kg si vous utilisez deux bouteilles de 1,5L, ou encore une gueuse  de 2Kg, si vous prenez des bouteilles de 1L.

C’est super simple, super économique, et, hormis dans le désert, bon pour le coup, là vous avez du sable… Mais donc hormis dans le désert vous trouverez toujours un super marché pour acheter des bouteilles d’eau.

Voilà une interview ou j’ai utilisé cette astuce pour ne pas avoir à transport des gueuses classiques dans les transports.
Vous pouvez voir sur cette image la gueuse d’eau mise en place sur le pied.

Je me sers de cette astuce, depuis longtemps. Je ne sais pas si d’autres le font aussi. Mais vous maintenant vous ne serez plus jamais pris au dépourvu.

Il ne vous reste plus qu’à mettre dans votre sac, un peu de ficelle, même si vous n’avez pas besoin de gueuse lors de votre prochain déplacement.

De cette manière vous avez tout ce dont vous avez besoin pour avoir des gueuses disponibles partout.

J’espère, comme toujours, que ce contenu va vous servir, et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire pour que je sache quel contenu vous intéresse le plus.

À très vite pour une autre astuce de pro sur le blog de l’image.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.