Comment calibrer son écran pour DaVinci Resolve – Part1

Comment calibrer son écran pour DaVinci Resolve - Part1

Calibrer son écran de monitoring est une chose importante si vous désirez faire des corrections colorimétriques sur vos vidéos.

On ne peux pas évaluer le rendu des images sur un écran qui n’affiche pas les bonnes couleurs ou encore les bonnes densités ou le bon contraste.

Nous allons voir avec cette série de deux articles accompagnés de leurs vidéos sur ma chaine YouTube, comment réussir cette calibration, quel que soit le matériel que vous utilisez.

Bien entendu, le résultat obtenu, sera aussi conditionné pas les capacités de votre écran à afficher l’espace couleur cible. En vidéo cet espace est,le plus souvent, du Rec709 ou encore du DCI P3.

Nous verrons que le fait d’employer un écran haut de gamme, 10 bits à calibration hardware, donne des résultats beaucoup plus fin et fiable comparés un simple écran standard 8 bits.

Je tiens à vous rappeler que ce n’est pas parce que vous avez calibré votre écran de monitoring qu’il ne sert à rien de calibrer les écrans de travail dans le cas ou vous avez plusieurs moniteurs. 

Bien entendu vous choisirez comme écran de monitoring, le moniteur le plus performant et c’est celui-ci qui sera la référence pour toute correction colorimétrique. 

Travailler avec vos viewers qui affichent des couleurs complètement à l’ouest et très inconfortable. Autant les calibrer tous, d’autant que c’est facile.

De cette manière il y aura moins d’écart et vous vous sentirez plus à l’aise pour travailler.

Déjà, rappelons ce que l’on nomme “écran de Monitoring“. C’est l’écran qui vous permet de visualiser le rendu de vos images en plein écran, alors que sur vos écrans de travail, on a des viewers et les outils du logiciel.

Avant toute calibration, pensez à toujours laisser le moniteur chauffer pendant au moins 30 minutes. Même si cette durée semble aujourd’hui un peu longue, avec les nouveaux écrans, autant ne pas prendre de risque. La restitution des couleurs est différente sur un écran froid ou chaud, dans le même état d’esprit vous ne commencerez pas à travailler en étalonnage avant que votre moniteur soit stable en température.

Travailler sur un moniteur 10 bits, comme le Benq SW271C, en plus de vos écrans de travail vous garantit une production de qualité.

La première situation que nous allons rencontrer, c’est d’avoir un écran connecté à notre ordinateur ou encore si vous travaillez sur un portable c’est l’écran de votre portable.

Cela peut-être un écran d’entrée classique, donc, un écran 8 bits ou encore un écran haut de gamme, un écran 10bits à calibration hardware.

Dans le cas d’un écran 8 bits, la gestion de la couleur à l’affichage passe par la carte vidéo. Carte qui est gérée par lOs.

La gestion de la couleur passe par un profil ICC. Nous devons tirer ce profil avec une sonde, un colorimètre, qui va être utilisé avec son logiciel.

Une fois la calibration effectuée, vous devrez faire attention au paramètre dans votre DaVinci Resolve, vous devez activer le fait que la gestion de la couleur par le système doit être utilisée pour les viewers avec afin que cela soit pris en charge pour l’affichage de votre film.

Les pointillés affichent l’espace couleur cible que l’on veut obtenir. Le filet coloré affiche les résultats obtenus par la calibration.
On voit clairement sur le visuel de droite que l’espace couleur restituée, après calibration, colle à l’espace cible sur l’écran 10bits ( SW271C) alors qu’il est moins précis sur l’écran 8 bits visualisé sur la gauche.

Si vous avez un écran haut de gamme, 10 bits à calibration Hardware, la gestion est faite dans l’écran et le logiciel propriétaire de l’écran va discuter avec celui-ci afin de faire rentrer les informations directement.

Cela a pour avantage de ne plus dépendre de la carte vidéo et aussi d’avoir un affichage qui passe de 16 millions de couleurs, avec du 8bits, à 1 milliard de couleurs avec du 10bits, c’est pooo pareil.

La qualité, et la restitution des couleurs sont vraiment supérieures. Mais le prix n’est pas le même.

Dans ce cas la gestion des couleurs étant interne à l’écran, aucune fonction n’est à activer dans Resolve.

BenQ SW271C

J’utilise actuellement un écran BenQ SW271C qui est excellent.

J’ai écrit un article sur le blog, si vous ne l’avez pas vu, c’est ici.

Le SW271C est le meilleur écran que j’ai testé de chez BenQ, et il est très bien placé en prix au vu de ses performances.

Mon partenaire, la société PBS Vidéo, vous octroie une promo à durée limitée sur les écrans BenQ SW271C et SW321C en les appelant au 01 49 77 02 9 et en utilisant le code : IMAGE5

Lorsque vous avez un seul écran, le monitoring est obtenu en utilisant la fonction d’affichage plein écran de Resolve.

Donc au switchera entre voir la fenêtre du logiciel et afficher le film en plein écran. Sur Mac on obtiens cela en cliquant sur “cmd + F“ sur PC si je me rappelle bien c’est “ctrl + F“. Puis ensuite “esc“ pour quitter ce mode plein écran.

Dans le cas ou vous avez deux écrans, trois possibilités s’offrent à vous.

Soit vous avez deux écrans reliés sur un ordinateur avec la version gratuite de Resolve. Vous pouvez utiliser la fonction “Dual screen“ qui vous permet de séparer les outils de DaVinci Resolve afin d’avoir plus de place. Pour le monitoring il n’est accessible qu’en utilisant la fonction de vidéo plein écran comme stipulé précédemment.

Si vous avez deux écrans reliés à votre ordinateur avec une version payante de DaVinci Resolve alors vous pouvez employer la fonction “Video clean Feed“ qui vous permet d’assigner un de vos écrans pour le monitoring.

Dans ce cas vous n’avez plus qu’un écran pour les palettes et l’autre en moniteur.

Troisième situation, vous avec une carte Decklink ou UltraStudio, et vous avez connecté un de vos écrans sur la carte Blackmagic.

Dans ce cas vous avez un écran pour les palettes, et l’autre écran qui est un écran de monitoring et dont la gestion de la couleur ne passera plus par la carte vidéo, et sera totalement indépendante. Dans cette situation nous devons calculer une Lut 3D pour calibrer notre écran de monitoring. 

Vous pouvez aussi avoir deux écrans pour les palettes et un écran pour le monitoring, c’est mon setup, pour travailler confortablement.

La fonction “Video Clean Feed“ permet de transformer un écran connecté à l’ordinateur comme écran de monitoring. Seulement accessible avec DaVinci Resolve Studio.

Avec un DaVinci Resolve Studio, vous pourrez aussi bien sélectionner vos deux écrans pour l’affichage des outils et le troisième avec la fonction “Video Clean Feed“ ou encore, utilisez une carte Blackmagic pour que le monitoring soit géré par lui. L’utilisation d’une carte est préférable lorsque vous avez une haute exigence en restitution des couleurs.

La i1 Display Pro devient la Colorchecker Display Pro, chez le nouveau distributeur Calibrite, mais elle est toujours fabriquée par Xrite.

Pour le colorimètre, préférez des sondes de qualité, idéalement des sondes munies de filtre en verre pour qu’elle reste précise dans le temps, les filtres en gélatine vieillissant mal.

Je vous conseille de prendre une Calibrite Colorchecker Display Pro, qui est la nouvelle version de la xrite Display Pro. Calibrite étant la société qui distribue ces produits maintenant. Les sondes sont toujours fabriquées par xrite. Le logiciel qui chez xrite s’appelait “i1Profiler“ est maintenant appelé “Colorchecker Profiler“.

Puisque j’utilise une sonde i1Display Pro, j’ai fait ma calibration d’écran 8 bits avec i1 Profiler. Vous pouvez voit toute la procédure en allant sur la vidéo attachée à cet article.

Le premier point à prendre en compte, c’est la luminosité dans votre pièce. C’est le paramètre le plus crucial!

Selon la luminosité de votre pièce, il faut prendre entre 30 à 40cd/m2 de plus que le niveau en lux/m2 dans votre environnement.

Donc si votre pièce est à 50 Lux, 80 à 85 cd/m2 sera idéale pour bien tirer parti de l’affichage.

Évitez d’utiliser des luminosités plus importantes que 120 cd/m2, car les écrans ne sont plus dans leur potentiel optimal.

Bien entendu vous pouvez sélectionner la valeur correspondant à la norme de l’espace couleur cible, mais alors, il faut que votre pièce respect aussi cette norme.

Vous pouvez utiliser votre sonde pour vérifier la luminosité de votre pièce.

Calibration d’un écran 8 bits.

Donc on utilise le logiciel de sa sonde.

La procédure de calibration est la suivante est resté quasiment identique selon les outils employés.

1 – Reliez la sonde à votre ordinateur avant de lancer le logiciel.

2 – Ouvrir le logiciel.

3 – La sonde doit apparaitre dans la liste, et si besoin recherchez là ou relinker là.

4 – Passer votre outil en mode “avancé“ afin d’avoir plus d’options.

5 – Vous allez sélectionner, l’écran que vous désirez calibrer, si vous en avez plusieurs reliés sur la machine.

6 – Maintenant vous sélectionnez l’espace couleur cible lorsque le logiciel vous le permet.

7 – Il faut maintenant vérifier la valeur du point blanc. Si votre logiciel a des presets, comme c’est le cas de i1Profiler en mode “avancé“, le point blanc est automatiquement sélectionné. Mais, bon, cela reste toujours 6500 K°..

8 – Maintenant il faut pense à sélectionner la valeur en luminance cible pour l’écran. C’est un point qui peut tout changer.

9 – Il est temps maintenant de choisir le gamma. C’est un point important. Plus vous augmentez la luminance par rapport à la norme et plus il faut réduire le gamma.

Il en va de même dans l’autre sens, si vous réduisez la luminosité par rapport à la norme vous devrez augmenter le gamma pour corriger la restitution erronée du contraste qui va baisée si l’écran est moins lumineux.

10 – On doit choisir entre un profil ICC version 2 ou 4, préférez 2, toutes les applications ne gèrent pas les profils ICC version 4.

11 – il ne vous reste plus qu’à choisi le nombre de patche de couleur servant à l’analyse. Prendre la valeur moyenne cela marche bien. 

Pensez à basculer votre écran pour que la sonde reste bien en place sur la dalle.

Si vous avez vraiment un écran d’entrée de gamme, il peut être parfois judicieux de faire une analyse avec un petit nombre de patche.

En effet un grand nombre de patche sur un écran de faible rendement génère parfois des profils remplis d’erreur l’outil cherchant à ramener les couleurs dans tous les sens dus à la faible qualité de restitution.

Prendre un écran d’entrée de gamme pour faire un écran de contrôle est cependant un peu délicat. Comme je vous ai parlé de calibrer tous vos écrans, vous aurez peut-être à calibrer ce type d’écran attaché à votre ordinateur.

Si vous avez un écran de qualité comme écran de monitoring, tout va bien, ça sera lui la référence.

Vous n’avez plus qu’à suivre la procédure qui s’inscrit sur l’écran.

Avoir un étalonnage précis améliore la qualité de la calibration finale. Ici je règle précisément chaque canal couleur (R,V,B) en vérifiant le résultat obtenu par le logiciel de la sonde.

Attention à ne pas changer les conditions de luminosité de la pièce durant la calibration.

Vous devrez faire un étalonnage de l’écran en contrôlant les canaux Rouge, Vert et Bleu, ainsi que la luminosité pour vous adapter à la cible que vous avez choisie.

La phase de pré calibration est importante si vous voulez un profil ICC précis, plus le pré-cal est précis plus facile sera la correctrice des déviances colorimétrique.

Le profil obtenu est enregistré en fin d’analyse.

Pensez à faire une vérification des résultats, parfois des erreurs peuvent se produire et la vérification mettra en évidence ce problème si il y a lieu.

Pensez à faire une vérification de la qualité de la calibration. Cette fonction est toujours disponible sur tous les logiciels, mais beaucoup d’utilisateurs négligent cette étape.

Calibration d’un écran 10 bits à calibration hardware.

Ici c’est le logiciel de l’écran qui prend le dessus, car il doit parler avec l’écran.

Selon le type de connexion, il vous faudra un ou deux câbles connectés.

L’arrivée des écrans connectés en USB-C ont changer la donne, avant il fallait un câble vidéo pour envoyer les images dans l’écran et un câble USB pour pouvoir faire communiquer l’écran avec l’ordinateur.

Le câble USB-C fait les deux, donc on a plus besoin que d’un seul câble si c’est votre type de connexion à l’ordinateur, et si votre écran est récent et possède ce type de connecteur.

C’est, à quelque chose près, le même type de procédure.

1 – Reliez la sonde à votre ordinateur avant de lancer le logiciel. ( ou à l’écran )

2 – Ouvrir le logiciel.

3 – La sonde doit apparaitre dans la liste, et si besoin recherchez là ou relinker là.

Votre écran doit être reconnu, si cela ne démarre pas, vous avez surement oublié de connecter le câble USB.

4 – Maintenant vous sélectionnez l’espace couler cible qui sont déjà dans les preset del ‘écran, ou si besoin vous pouvez créer une cible personnaliser en utilisant la fonction custom.

5 – Vérifier la valeur du point blanc, mais avec les presets, c’est normalement déjà réglé.

6 – Maintenant il faut pense à sélectionner la valeur en luminance cible pour l’écran.

7 – Il est temps maintenant de choisir le gamma. C’est un point important.

Plus vous augmentez la luminance par rapport à la norme et plus il faut réduire le gamma

Il en va de même dans l’autre sens, si vous réduisez la luminosité par rapport à la norme vous devrez augmenter le gamma pour corriger la restitution erronée du contraste qui va baisée si l’écran est moins lumineux.

8 – il ne vous reste plus qu’à choisi le nombre de patche de couleur servant à l’analyse. Soit la valeur moyenne ou le plus grand nombre de patche.

Il ne reste plus qu’à suivre la procédure, pas la peine de faire l’étalonnage ( le pré-cal), car le logiciel parle avec l’écran et change directement les réglages.

N’oubliez pas, là encore, à faire une vérification de la calibration.

Dans cette première parti nous avons vu comment calibrer votre écran dans le cas d’un écran 8 bits ou 10 bits à calibration hardware.

Nous allons voir, dans la partie 2, comment tirer une Lut 3D avec un outil gratuit.

Dans la partie 2, on va parler de la gestion de votre écran avec l’utilisation d’une carte BlackMagic Declinck ou UltraStudio.

Nous verrons ensuite la création d’une Lut 3D avec un outil gratuit.

Si cet article vous a plus vous pouvez me laisser un petit commentaire. Et n’oubliez pas d’aller regarder la vidéo qui vous fera voir action toutes les opérations décrites ici.

___________________________________

Promotion sur les écrans BenQ SW271C et SW321C chez mes amis de chez PBS à Villejuif

Si vous êtes intéressé par un écran BenQ SW271C ou encore le SW321C vous pouvez obtenir une promotion en les appelant au 01 49 77 02 92 et en leur donnant le code promotionnel : IMAGE5

Professional & Broadcast Services – PBS

24-32 Avenue de l’Epi d’Or – Bâtiment 8
94800 Villejuif – France
Tel: +33 (0)1 49 77 02 92
Fax: +33 (0)1 49 77 02 91

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.