Calculer son exposition avec une charte de gris

Nous allons voir aujourd’hui comment une simple charte de gris à 3 densités va nous permettre de calculer, voire d’optimiser le choix de l’exposition pour nos photos ou nos films.

Je vous recommande deux chartes, la « grayscale » des chez X-rite et l’XpoBalance de chez Lastolite.
La Grayscale est certainement la meilleure charte de gris, son gris est parfaitement calé pour faire une balance des blancs pour un appareil numérique. Le seul point délicat cette charte ne supporte pas d’être placé à la chaleur sous peine de se gondoler. Une simple exposition rapide au soleil suffit à la tordre et même en studio il faut faire attention et la ranger rapidement après usage.

il est toujours préférable de ranger rapidement toutes les chartes et ceux, quelque soit le modèle, si vous voulez rallonger un peu leur espérance de vie.

La charte de chez Lastolite, XpoBalance est moins fragile. Elle correspond plus à une utilisation sur le terrain ou en reportage.
Ces chartes qui sont composées d’un gris qui nous sert de mètre étalon pour notre valeur d’exposition s’accompagnent d’un blanc et d’un noir. C’est bien le fait d’avoir 3 densités qui rend ces chartes plus performantes. Le fait de pouvoir vérifier le placement du blanc et du noir sur l’histogramme de l’appareil nous permet de mieux sélectionner les paramètres de notre exposition.

La charte XpoBalance de chez Lastolite.

Au passage, ces chartes sont aussi très performantes pour faire une balance des blancs. Car l’analyse de trois densités de gris permet à l’appareil de faire un choix plus précis au niveau de la température de couleur.

Attention, cependant le blanc et le noir de ces chartes ne fournissent pas un blanc pur ou un noir profond. Vous ne pouvez donc pas vous fier à 100% sur le placement de ces valeurs sur votre histogramme pour évaluer à quel moment vous allez clipper. Si vous utilisez ces chartes pour des réglages particuliers, comme pousser au maximum le potentiel d’un appareil photo en mode vidéo en surexposant à la prise de vue, Il faut dans ce cas rester vigilant en vérifiant les informations, couleur et densité, présentes dans la scène que nous voulons photographier ou filmer.

Les trois densités sont clairement identifiables sur l’histogramme.

D’ailleurs, il en va de même pour les cellules qui restent le meilleur matériel pour rechercher une exposition correcte.

Mais qui doivent être calé par rapport à vos réglages spécifiques de développement pour des fichiers vidéos ou des photos en mode jpg. Pour les fichiers RAW, la souplesse que nous apporte le RAW permet de se libérer de ces contraintes le plus souvent.

Seuls, à ma connaissance deux modèles de cellule peuvent être calés pour retrouver sur l’écran de la cellule le résultat de vos réglages dans le boitier. Il s’agit de deux modèles de la marque Sekonic, le modèle 758 et le modèle 478, pour lesquels nous pouvons créer des fichiers de calibration que nous réalisons avec le logiciel DTS software de la marque. Il vous faut le logiciel qui est gratuit et une charte spécifique. Ces mesures tirer de plusieurs prises de vues, permettent de créer le profil de votre appareil et de ses réglages que nous rentrerons dans la cellule pour optimiser le calcul d’exposition.

Si vous employez une charte de gris à trois densités pour rechercher le bon réglage d’exposition il faut positionner la charte pour qu’elle remplisse la totalité de l’image.

Ensuite, vous pouvez utiliser la fonction de live view du boitier, en mode vidéo pour afficher l’histogramme. En mode photo, vous prenez une photographie, et utilisez la fonction de visualisation du fichier pour voir apparaitre l’histogramme dans ce mode.

Vous pouvez certes caler le boitier depuis le mode live view vidéo, lorsque votre appareil le permet, mais il peut y avoir une différence entre l’interprétation des trois densités de gris en mode photo avec des fichiers RAW ou en mode vidéo avec des images qui sont développées dans l’appareil et compressé. Un peu d’ailleurs, comme un usage du boitier en mode photo jpg.

En mode photo on utilise la prévisualisation pour voir l’histogramme.

J’espère que manière d’utiliser les chartes de gris va vous permettre d’optimiser vos réglages afin de réaliser des photos ou des films encore plus réussis.

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle astuce et n’oubliez pas de me laisser un commentaire sous cet article s’il vous a plu.

Merci d’avoir pris le temps de lire cette page jusqu’à la fin.

Voici des liens directs pour trouver les chartes que je vous conseille.

                                                           

Les deux premières chartes sont les modèles dont je parle dans la vidéo. La Gray Scale d’X-rite et l’XpoBalance de Lastolite.

La troisième charte, la Tri balance de Lastolite est une XpoBalance de grande taille, avec un verso réflecteur argent. Sa taille rend les mesures plus faciles et le réflecteur peut vous servir à déboucher une ombre. Par contre une fois plié elle est plus encombrante et le prix n’est pas le même.

Je touche une petite commission si vous passez par le lien Amazon, sans que cela augmente le prix d’achat du produit, cela m’aide à entretenir ce blog.

Merci si vous le faites ! 😉

10 thoughts on “Calculer son exposition avec une charte de gris

  1. Bonjour Pascal et merci pour cette astuce. Je connaissais ce type de charte (en particulier on en trouve pour moins cher sur la boutique d’une revue bien connue… Sont-elles aussi bien calibrées ?) Ceci m’amène à te poser une question. On a beaucoup parlé de « l’exposition à droite » La charte permettrait donc de l’obtenir facilement. Qu’en penses-tu ? La réponse dans une autre astuce peur-être ?
    Très bon week-end.

    1. Bonjour Jean-Marie, je viens d’aller voir la boutique de la revue, enfin si c’est bien cette boutique. La Tri Balance est en fait un grand modèle d’XpoBalance. Elle a l’avantage de rendre la mesure plus facile de par sa taille. Elle est composée, pour son verso, d’un réflecteur argenté qui peut rendre des services. Qui plus est le prix est très avantageux. Je n’avais jamais vu cette charte a un prix si abordable. Bien plus intéressant que les liens que j’ai placé sous mon article.

      L’autre charte qui correspondrait, La Color Balance Coach, je ne la connais pas. J’ai testé un nombre important de chartes il y a quelques années pour un article que j’avais écrit pour la revue « Création Numérique » mais cette charte n’hésitait pas. Donc je me garderais de porter un avis dessus. Par contre je vais essayer de me la procurer pour la tester.

      Pour l’exposition à droite, oui, clairement le fait d’avoir trois zones de densité permet de mieux trouver le bon réglage lorsque tu surexposes légèrement ton image. Il est vrai que hormis lorsque l’on travaille en jpg ou en vidéo, je trouve que nous avons aujourd’hui moins besoin d’exposer à droite, bien entendu à des réglages de sensibilité raisonnable. Les développeurs RAW et la qualité des fichiers RAW issus des boitiers modernes ayant presque éliminé les risques de montée de bruit. À des sensibilités élevées, par conte cela peut toujours être intéressant. Pour les photos en jpg et la vidéo à partir d’un boitier photo, ici, c’est clairement intéressant rapidement.

  2. Bonjour Pascal,
    Fidèle à toi, c’est bien fait comme d’habitude !
    La xpobalance de grande taille, certes encombrante, mais plus efficace rendant d’autres services !
    Cette dernière m’intéresserait bien !

  3. merci Pascal pour ce tuto. pour permettre de calculer et d’optimiser le choix de l’exposition pour nos photos. Maintenant que notre boitier et/ou camara est bien réglé, comment exploiter au mieux en post-traitement sur photoshop / camera raw ou en post-production sur Final cut pro par exemple ou Premiere pro, l’utilisation d’une xpo balance ? avez-vous un tuto sur le sujet ?
    merci. Bien cordialement.
    Pierre

    1. Bonjour Pierre,
      Merci pour votre commentaire. Il y a quelques tutos déjà sur le blog qui parle de développement RAW ou de traitement de photo avec Photoshop, mais rien qui ne vous parle précisément, il me semble, de l’emploi d’une charte comme référence pour le développement. Hormis pour l’emploi d’une charte ColorChecker Video afin d’obtenir l’étalonnage d’un film en primaire avec le logiciel DaVinci Resolve. En ce moment je demande aux abonnés et visiteurs du blog de participer à un sondage qui va me permettre de choisir les axes les plus demandés afin d’améliorer la qualité des contenus que je produis pour vous. Si vous n’avez pas encore participé à ce sondage, allez-y, et dites-moi clairement dans les textes libres ce que vous aimeriez voir comme type de sujet sur le blog. Je lierais avec beaucoup d’attention toutes les remarques faites même si je dois y passer un certain temps, car au final c’est une source d’informations pour vous faire du contenu adapté à vos attentes.;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.