Blackmagic Design

Le VIDEO ASSIST 4K de chez Blackmagic Design est un enregistreur vidéo qui vous permet d’enregistrer un flux vidéo d’une définition allant jusqu’à la 4K. Bien entendu, vous pouvez enregistrer une vidéo en HD. Ce produit est extrêmement bien placé par rapport à la concurrence puisqu’il est commercialisé, à l’heure où j’écris cet article, au prix de 820€ TTC, selon les boutiques les prix varient légèrement. Le modèle HD est vendu au prix de 480€ TTC.

Video_Assist_4K

Pour qui s’adresse-t-il?

Pour le vidéaste qui tourne au boitier DSLR et qui veut améliorer la qualité de ses fichiers. Avec un DSLR récent. Vous allez passer d’un sous-échantillonnage en 4.2.0 à un 4.2.2. Énorme différence de qualité aussi bien pour le rendu des couleurs que sur la définition des images.
Eh oui, le fait d’être sous-échantillonner joue aussi sur le rendu des contours, agissant un peu comme une perte de définition. Lors de l’étalonnage, là encore passer d’un 4.2.0 à un 4.2.2 va permettre beaucoup plus de souplesse. Surtout lorsque vous avez des masques à faire, ou tout simplement, des sélections issues des informations sur la Chroma.

Je vous rappelle que le 4.2.2 est le minimum, pour pouvoir faire de l’incrustation. Même si les nouveaux outils de sélection de DaVinci Resolve tendent à améliorer les sélections faites sur du 4.2.0 en nettoyant le masque.

Mais au final il n’y a pas que les DSLR qui vont être gagnants. Il y a pas mal de caméscopes qui tournent encore en 4.2.0 et qui eux aussi ont un HDMI en 4.2.2.

Video Assist 4K

ATTENTION cependant, ce n’est pas parce que l’enregistreur peut acquérir un flux avec une profondeur des couleurs de 10 bits que vous allez pouvoir en bénéficier.

Il faut encore que votre appareil délivre par la prise HDMI ou SDI un flux qui est bien en 10 bits. Les DSLR ont un flux en 8 bits sur leur HDMI, dommage. Le dernier Panasoic GH5 permet d’obtenir un 4.2.2 sur 10bits.

Autre point, la durée d’enregistrement. Sur les DSLR la durée possible d’enregistrement en une séquence reste limitée, autour des 29minutes. L’enregistreur amène une réponse si vous devez enregistrer un évènement en continu sans coupure. La limite sera…. l’espace disponible sur les disques.

Si vous recherchez un écran de monitoring pour mieux voir ou vous faciliter la vie lorsque vous faites le point. Il est tellement délicat de faire la mise au point sur ce chtiot micro-écran arrière de boitier. L’affichage d’une définition HD, aussi bien sur le modèle 4K que le modèle HD va clairement vous changer la vie.

Au passage pour le modèle de Video Assist HD, sont prix étant tellement proche voir moins cher qu’un écran de reportage pourquoi ne pas acheter un enregistreur et gagner au passage d’autres fonctions.

Si vous utilisez un boitier DSLR ou un caméscope muni seulement d’une prise jack 3.5, pour l’entrée micro, vous allez pouvoir utiliser des micros à connectique XLR avec le Video Assist 4K, le modèle HD, lui, est dépourvue de cette fonction.

Si vous faites du streaming sur les réseaux sociaux, ce Video Assit ou son petit frère le modèle HD, peut aussi vous permettre d’enregistrer en temps réel le flux afin de pouvoir ensuite le télécharger sur votre chaine YouTube.

Mais voyons, plus en détail, ce VIDEO ASSIST 4K.

Déjà, personnellement j’ai adoré travailler avec lui. C’est un bel enregistreur qui possède toutes les fonctions que l’on peut rechercher.

Le produit est très bien fini. Le boitier est en métal contrairement au produit de chez Atomos dans la même gamme de prix soit le Ninja Flame. Mais les différences ne s’arrêtent pas là. L’alimentation électrique sur le Video Assist 4K vient de batterie de type Canon LP-E6. La classique batterie pour appareil photo de la marque. Pour l’Atomos, le choix s’est porté sur des batteries de type Sony NP. La position de Blackmagic Design est assez claire et va dans le sens des utilisateurs de boitiers DSLR, même si les caractéristiques de cet enregistreur ne le cantonnent pas qu’à cette catégorie d’utilisateur.

Pour le stockage sur le Video Assist nous sommes sur des cartes SD, attention à la vitesse d’écriture de vos cartes. Ici, c’est du gros volume donc cartes rapides exigées. L’Atomos quant à lui utilise des disques SSD. Pour le premier, les cartes SD sont plus abordables en prix et moins encombrantes, pour le deuxième, les disques SSD sont plus onéreux, mais les volumes sont plus importants.

Un point vraiment intéressant, lors de l’enregistrement si vous avez placé deux cartes SD, et quelles sont toutes les deux formatées, lorsqu’une carte est pleine l’enregistrement continu sur la deuxième cartes. Bien entendu cette fonction n’est disponible que sur le Video Assist 4K et non sur son petit frère le modèle HD, puisque celui n’a d’emplacement que pour une carte, taille oblige.

Côté gauche on trouve:

deux mini XLR, attention ce sont des mini XLR, donc il faut avoir les câbles qui s’adaptent. En dessous des XLR on retrouve deux connecteurs SDI un connecteur d’entrée et un connecteur de sortie. Cela permet de chainer le flux, le cas échéant, afin de connecter, après l’enregistreur, un autre moniteur de contrôle. Nous avons dessous deux HDMI. Même combat, un HDMI d’entrée de flux et un de sorti pour le chainer un autre moniteur.

VideoAssist

Sur le coté droit on trouve:

le bouton d’allumage du produit, en dessous nous avons une prise pour une remote (LANC), une prise jack 3.5 pour le monitoring audio, donc notre prise casque. Dessous encore les deux emplacements pour les cartes SD et enfin une prise permettant de brancher notre enregistreur directement sur le courant. Le transfo est fourni dans la boite. C’est bien pratique lorsque l’on tourne en studio, ou en intérieur si l’on veut se libérer des contraintes de batterie.

VideoAssist

À l’arrière se trouvent les deux emplacements pour les batteries Canon LP-E6. Celles çi s’encliquent dans l’appareil afin de ne pas avoir de faux contact. Pour retirer les batteries attention, pas la peine de forcer. Vous avez, sur le dessus, un bouton de déblocage.

En dessous et haut dessus l’on trouve trois filetages afin de monter notre enregistreur sur un RIG ou de placer des accessoires dessus. Blackmagic a aussi pensé à mettre une petite languette, qui, une fois rabattue, permet de faire tenir debout l’enregistreur sur une table. C’est bien vu et parfois très pratique.

Passons maintenant aux fonctionnalités.

On peut lancer l’enregistrement depuis l’écran tactile ou encore l’enregistrement peut démarrer automatiquement à partir du Timecode ou du signal SDI/HDMI. Nous avons aussi la possibilité d’un enregistrement à distance avec le contrôleur LANC.

Pour le format d’enregistrement, nous avons plusieurs possibilités, voir tableau si dessous. Pour un utilisateur de boitier DSLR le choix d’un format très peu compressé comme le ProRes HQ ou encore le DNX-HD va permettre de capturer des images d’une plus grande qualité même si les fichiers des nouveaux DSLR sont bien moins compressés qu’avant, grâce au nouveau processeur plus véloce. Il n’en reste pas moins que c’est un des grands paramètres qui réduit la capacité de ces outils par rapport à leur potentiel. Donc, un très gros bon en avant si vous employez un enregistreur.

Video Assist Codec

La nouvelle version du firmware apporte à l’enregistreur des scopes vidéos en temps réel de grandes qualités.
On a un Waveforme, appelé “Forme d’onde” lorsque vous passez les menus de l’enregistreur en Français.. Un Parade, Un Vecteurscope, et un Histograme.

Vous pouvez changer l’intensité lumineuse des scopes pour vous adapter à la luminosité ambiante, mais vous pouvez aussi rendre ces scopes transparents pour qu’ils apparaissent en surexposition sur l’image. Une autre fonction permet d’afficher notre image en petite taille sur le côté un peu comme un split screen. C’est vraiment très pratique et l’on trouve pour chaque situation le paramètre qui convient. Vous trouverez des exemples en images sur la vidéo que j’ai tournée.

VideoAssistScope

Le modèle 4K est pourvu de fonction d’enregistrement audio direct.

Vous avez deux mini XLR ce qui veut dire qu’il vous faut un adaptateur pour passer de mini XLR à XLR pour brancher vos micros. J’ai vu que Blackmagic commercialise dans les accessoires des “Video Assist Mini XLR” au prix de 25€. Ces adaptateurs permettent de passer de mini XLR à XLR 3 broches. Lors de mon test je me suis retrouvé sans câbles et j’ai du me les faire. Attention souder des mini XLR, est un peu plus délicat que nos bonnes connexions 3 broches traditionnelles. Donc à 25€ …. C’est à vous de voir.

Mini XLR

Vous pouvez contrôler le niveau d’entrée, la possibilité d’utiliser une alimentation phantom pour les micros qui le nécessite, et de passer la voie de gauche sur la voie de droite lorsque vous n’employez qu’un micro mono. Le préampli intégré dans l’enregistreur n’égale pas les préamplis professionnels, mais il est de meilleure qualité que ceux intégrés dans les boitiers DSLR. Bon, vous me direz, ce n’est pas difficile de faire mieux. Mais ne tirons pas sur les fabricants d’appareils photo, il n’y a de toute manière pas la place d’intégrer un vrai préampli dans un boitier photo, pas plus que d’en cet enregistreur au final.

Pour la calibration du moniteur, les fichiers employés sont de type 3D lut. ( .cube ).

Cela permet de tirer facilement des Luts d’affichage à partir de DaVinci Resolve. Je vous parle de cela dans le prochain article et j’ai tourné pour vous une vidéo de démonstration.

Si vous désirez calibrer l’écran, vous allez devoir passer par un Light Space de Light Illusion ou encore un CalMan de chez SpectraCal. Mais vous pouvez aussi tirer une Lut avec un DisplayCal qui est un outil gratuit qui tourne sur Os Mac ou Os Windows et évidemment sur Linux. Cela pourrait être aussi un sujet d’article pour le blog. Mais pas sûr que vous soyez nombreux à attendre ce type d’article très technique, donc si c’est le cas, dites-le-moi dans les commentaires en dessous.
Une fonction de “blue only” vous permet de faire un réglage par le canal bleu avec une mire SMPTE. Mais bon, on ne parle alors d’une calibration d’écran, mais d’un calage de la luminosité et de la saturation. Cependant certains opérateurs ont l’habitude d’utiliser cette fonction aussi c’est bien qu’elle soit possible sur l’appareil. Cela peut être très pratique surtout lorsque l’on sait qu’appliquer la bonne luminosité reste le point le plus important d’une calibration écran.

J’espère que ce produit va retenir votre attention, car il est vraiment très intéressant et je vous donne rendez-vous pour le prochain article dédié à la création d’une Lut d’affichage pour votre Vidéo Assist.

Point fort:

Placement de prix, Châssis métal, Définition HD pour l’écran, emplacements pour deux cartes SD, fonction d’enregistrement audio avec deux mini XLR et alimentation phantom 48v pour l’utilisation de micros professionnels, deux emplacements de batteries, prise LANC, prise casque, possibilité d’alimentation directe sur le courant avec transfo fourni, possibilité de charger des Luts directement en reliant l’enregistreur à son ordinateur avec un câble USB, deux SDI une entrée/sortie, deux HDMI entrée/sortie. L’ajout de scopes de grande qualité est aussi un gros atout à l’outil.

Point faible:

Pas de visière/casquette fournie avec l’écran et pas non plus prévue dans les accessoires, là je ne comprends pas…. Le modèle de visière Hoodman REDTL74 semble convenir même si je ne l’ai pas testé.
L’enregistreur n’est pas carrossé pour subir une chute, bon cela dit même si l’Atomos avec ces angles recouverts de caoutchouc semble plus solide le fait que sa carrosserie soit en plastique me fait un peu douté de sa capacité à ressortit intact d’une chute. Mas bon j’ai peut-être tord.
Sinon, j’avoue ne pas avoir d’autre grief à lui reprocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.