Travailler la netteté d’un film avec DaVinci Resolve 12

Je vous avais promis, lors de la vidéo sur le travail de la netteté des plans avec Photoshop, de faire une vidéo sur la méthode que j’emploie pour ce même travail en vidéo. C’est donc le sujet de cette semaine.

DaVinci Resolve 12

J’utilise DaVinci Resolve pour l’étalonnage de mes films et d’ailleurs je réalise aussi mes montages dans ce logiciel.

Resolve, est à l’origine un logiciel d’étalonnage film, donc la partie correction couleur d’un film. Mais, depuis la version 10, les développeurs ont pourvu le logiciel des outils permettant le montage. Cette partie du soft est l’onglet qui reçoit le plus de modifications à chaque nouvelle version. Nous sommes, aujourd’hui à la version 12 de DaVinci Resolve et le logiciel est pleinement opérationnel pour des montages mêmes complexes. Cela apporte entre autres beaucoup plus de sécurité quant aux problèmes de conformation que l’on rencontre lorsque l’on passe un film du logiciel de montage au logiciel d’étalonnage.

Les clips doivent être sur une timeline pour pouvoir les corriger.

Passons maintenant au sujet de notre astuce de la semaine, soit la gestion de la netteté des plans en vidéo.

Pour pouvoir appliquer une netteté sur une séquence, nous devons d’abord la placer sur une timeline. Il est, bien entendu, aussi possible d’étalonner un film issu d’un autre logiciel de montage, puisque c’est sa fonction première. Dans ce cas votre montage sera ouvert dans Resolve avant de pouvoir apporter les corrections couleur ou encore des modifications de netteté. Une fois l’ensemble des séquences placées sur la timeline elles sont accessibles dans l’onglet « Color » la partie correction couleur du logiciel. Nous sélectionnons un plan et après avoir fait un étalonnage sommaire, nous créons un Node sur lequel nous plaçons un Power Window.

On peut faire sortir de l’image la zone de sélection.

Il nous est évidemment possible de renforcer la netteté de toute l’image en n’appliquant pas de sélection, mais c’est en sélectionnant une zone de l’image que nous obtiendrons le meilleur effet.

Une fois la sélection faite, il faut aller dans l’onglet « Blur » pour choisir la valeur à appliquer en netteté. En montant le Radius vous floutez l’image et en le descendant vous renforcez la netteté.

En descendant le curseur du Radius on augmente la netteté.

L’un des points les plus intéressants est qu’une fois avoir créé une sélection, vous pouvez créer un masque inversé de cette sélection sur un nouveau Node.

En faisant un clic droit sur le Node contenant votre Power Window, vous faite apparaitre un menu déroulant. Il ne reste plus qu’à sélectionner « Add Outside Node » ce qui va vous donner un masque inversé de votre sélection. Donc les parties toucher par vos corrections dans le Node contenant votre sélection seront protégées dans le nouveau Node. Nous allons flouter la zone active de ce nouveau Node. En agissant ainsi nous renforçons une partie de l’image et en floutons l’autre. C’est la raison pour laquelle il faut aller doucement aussi bien en renforcement de netteté qu’en flou. Le rendu peut-être rapidement trop marqué, à moins que ce ne soit votre intention de départ.

On voit que «Outside node» inverse le masque du node de départ.

Lorsque la zone de l’image que vous désirez rendre plus nette bouge dans le cadre, il faut alors « tracker » votre sélection afin que votre renforcement de netteté suive la zone désirée et s’adapte au mouvement.

Nous allons dans l’onglet « Tracker » et nous cliquons sur le bouton lecture, dans cette fenêtre. Le logiciel place des points de repère dans la zone sélectionnée et il va calculer image après image le déplacement de ces points afin de suivre le déroulement du film et de modifier l’emplacement et la forme du masque. Parfois il faut recommencer pour trouver une zone que le logiciel arrive à suivre correctement. Une fois le tracking correctement appliqué, vous pouvez de toute manière modifier votre sélection de départ tout en vérifiant si elle s’applique correctement. De cette manière vous pouvez obtenir des effets vraiment intéressants.

Il faut «Tracker» la sélection pour que la netteté suive le mouvement.

Appliquer de la netteté dans un film est toujours assez délicat, et il faut faire attention de ne pas trop en mettre.

Lorsque l’on vient du monde de la photo on a souvent tendance à appliquer trop de netteté, donc prudence et n’oubliez pas de sélection «Actual Size »  pour visualiser à 100%, votre image lorsque vous placer votre renforcement de netteté, comme d’ailleurs nous devons aussi le faire en photo. Vous faites un clic droit sur l’image dans le visualisateur pour sélectionner cette fonction dans le menu déroulant.

Appliquer des nettetés sélectives permet de focaliser notre attention.

Je rappelle que DaVinci Resolve existe sous trois formes. Un logiciel gratuit, totalement opérationnel, qui porte maintenant le nom de « DaVinci Resolve ». Un logiciel payant coutant un peu moins de 900€ au nom de « DaVinci Resolve Studio ». Et un ensemble logiciel et pupitre de la marque qui est à un prix qui le réserve aux étalonneurs professionnels, ce bundle coutant autour des 33 000€. Le logiciel tourne sous Mac OsX, sous Windows et sous Linux puisque c’est son Os d’origine. Vous pouvez très bien travailler avec la version gratuite. Les seules différences avec la version payante étant quelques formats utilisés au cinéma, la création de film 3D ainsi que la gestion du bruit dans l’image. Mais nous verrons dans une vidéo future qu’il y a, sur ce dernier point, une solution efficace qui comble vos besoins.

La seule contrainte pour moi, c’est que Resolve ne tourne que sur un ordinateur récent et assez puissant. Ou sur une machine plus ancienne, mais gonflée au stéroïde. Blackmagic met à disposition un fascicule qui vous détaille les configurations possibles que vous soyez en Mac ou en PC. Le logiciel peut même marcher correctement sur un simple ordinateur portable, ce qui, en comparaison aux possibilités du produit, reste tout juste incroyable. Il vous faudra tout de même un MacBook 15 » retina pour qu’il tourne. Je connais deux photographes professionnels qui gèrent leurs vidéos avec ces simples ordinateurs portables.

J’espère que cette technique va vous permettre d’améliorer le rendu de vos films.

Si vous désirez voir plus de vidéo traitant de DaVinci Resolve, dites-le-moi dans les commentaires. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle astuce.

37 thoughts on “Travailler la netteté d’un film avec DaVinci Resolve 12

  1. Merci Pascal pour ce tutoriel fort instructif avec DaVinci Résolve 12 !
    Bien évidemment que j’en redemande… c’est un logiciel que je viens
    d’acquérir ainsi qu’une BlackMagic Pocket Cinéma Caméra , avant j’utilisais
    celle de mon établissement ainsi qu’une Ursa !
    Maintenant à la retraite, j’ai acheté ça pour moi et mon GH4 et j’ai mis en vente
    ma Panasonic AG-AF101 sur le repaire… Mais à proprement parler, je n’utilisais
    pas du tout DaVinci, qui était plus un Outil d’Étalonnage et avec mes élèves nous
    parlions montage… Mais BlackMagic à fait d’Énormes modifications pour en arriver
    au montage également !
    Donc, oui, j’en redemande du DaVinci Résolve ! je cherche à faire des effets de calques
    mais dans “édit” et ça ne donne pas grand chose !!!
    Vivement la prochaine astuce !
    Bien à toi
    Martial

    1. Merci Martial, pour ce commentaire. Ha la Pocket, j’ai été une des premières personnes à l’avoir en France et à en parler. D’ailleurs j’avais fait un petit tuto pour le repaire sur l’étalonnage basique de plans en ProRes d’une pocket. Aujourd’hui la plupart de mes tournages sont faits avec des BMPCC. D’ailleurs quasiment toutes les vidéos du blog sont faites avec. Il serait aussi intéressant que j’en parle, et, entre autres, sur le développement de ses fichiers RAW dans Resolve, puisque c’est le plus souvent de cette manière que je l’emploie.

      Pour revenir à Resolve, j’aime beaucoup ce logiciel et je pense que je vais en parler en dehors de mes astuces. Même si, au niveau de ce logiciel j’en est quelques-unes. Pour tes effets de claques, peux-tu m’en dire plus. Au final il est assez délicat de choisir les sujets pour le blog, parfois, les articles qui me semblent être très intéressants sont moins suivis, d’où le fait que j’ai besoin de vos retours si vous voulez que le blog soit le plus intéressant pour vous.

  2. Imaginons que je voudrais encercler une personne et que le reste soit noir avec une légère opacité.
    Pour le moment j’ai créé un calque alpha dans photoshop, j’ai créé l’image deux fois plus grande pour que le suivit de mouvement cache bien les autres personnes quand le rond bouge.

    1. Bien j’ai l’impression que tu as tout bon lorsque je lis ton message. Pour ton masque tu peux le faire sur Photoshop, il faut que le fichier soit défini en calque et non en «arrière-plan», donc si ça ne te parle pas, ça m’étonnerait, tu doubles clic sur l’icône de l’image dans la fenêtre calque et il passe en calque ensuite tu l’enregistres au format Photoshop. Lors du montage, après l’avoir placé sur la timeline tu sélectionnes ta séquence, elle doit être entouré d’un liseré orange et là tu n’as plus qu’à cliquer sur l’icône « Effect inspector » donc le pinceau croisé avec une clé à molette pour ouvrir la fenêtre et tu peux maintenant agir sur l’opacité facilement dans « Composite » et « Opacity » , heu je suis pas devant ma station et donc j’espère que ces termes ne sont pas différents en Resolve 12.. Mais je ne pense pas. Pour faire bouger ton masque ou ton image, c’est aussi dans cette fenêtre « Effect Inspector » que tu vas très facilement faire des keyframe. Tu trouveras aussi dans cette fenêtre la possibilité de changer la taille. Je vais programmer une petite vidéo qui parle de l’animation de plan dans Resolve 12.

  3. Merci Pascal,
    Avec ça je dois y arriver !
    Il me manquait quelques infos que tu m’as fournies…
    Cette vidéo servira à moi et aux autres… 🙂

    1. Super. Excellente nouvelle, je vais faire d’autre vidéo sur Resolve, même s’il n’y a au final que peu de demandes au vu du nombre de commentaires. Surement que j’ai beaucoup plus de photographes que de vidéographes. De plus, il y a peu de personnes qui emploient Resolve pour le montage.

  4. J’attends impatiemment les prochaines vidéos sur Resolve 🙂
    Effectivement je pense aussi, qu’il y a plus de photographes sur ton Blog !!!
    Mais à faire des tutos sur Résolve en français sur ton Blog, tu aurais de nouvelles
    possibilités de cibler ceux qui timidement se lance en montage et étalonnage avec DaVinci Resolve.
    Je sais que tu as déjà pas mal à faire avec les astuces… mais songe que tu serais le premier avec
    un Blog sur DaVinci Resolve en Français !!! Je n’ai rien trouvé , des formations, certes ! mais pas de Blog !
    Le “gratuit” peut finir par payer ! 🙂

    1. Je pense de toute manière faire des tutos sur Resolve, car j’en ai envie et c’est le logiciel que je conseille pour les photographes qui passent à la vidéo, même si ce n’est pas au goût de tout le monde. Les habitudes ont la peau dure.

  5. Ha ben ça, je veux bien te croire !!! Hé hé hé ! J’en faisais partis ! 😆
    Ce qui me rebutais au départ, le soft est en anglais !
    Mais ça y est, je commence tout doucement à m’y mettre et à m’y faire !
    J’ai lu ou vu ? quelque part… que l’on pouvait récupérer des transitions de FCPX !
    Je ne me souviens plus où ! ? ! Ha la la … je perds la boule !
    J’ai également lu, que DaVinci Resolve prenait pas mal de part du marché… sur les autres softs !
    Suis à la retraite, ce n’est plus pareil pour moi… mais je vais tout de même en parler à mes élèves !
    J’attends donc, patiemment tes tutos sur DaVinci 🙂

  6. Salut Pascal, merci pour se tuto avec davinci 12 très instructive comme dab ça faisais un petit moment que j’étais pas venu voir mais toujours aussi bien. Justement, j’ai un peu de temps en ce moment pour me replonger dans la vidéo et Davinci, j’ai installé la version 12 que je trouve plus fluide et l’interface encore plus agréable, je ne sais pas ce que tu en penses mais n’hésites pas à nous faire de nouveau tuto dessus, je suis preneur. Amicalement, Olivier

    1. Bonjour Olivier, content de te lire. Pour la nouvelle version de Resolve j’avoue ne pas encore avoir pris, mes marques et je cherche souvent, l’habitude à la peau dure et avec la version 12 pas mal de choses ont changer. Je vais faire d’autres tutos sur Resolve, même si pour le moment peu de visiteurs du blog s’y intéressent. Je pense que les visiteurs du blog sont plus intéressés par la photographie que par filmer.

  7. Bonjour Pascal,
    Je découvre ton blog, il est super et je t’en prie continue aussi sur Resolve. Un petit conseil de ta part stp .Acheter une BlackMagic Pocket Cinéma Caméra, ou autre, vu les nouvelles sortie et dans le même prix +/- ? Merci et bonne journée.

    1. Bonjour Éric et bienvenue sur le blog. Pour la Blackmagic Pocket pour les + et – ça va être difficile de te répondre dans les commentaires, il y a trop de choses à dire. Peut-être d’ailleurs faudrait il que je fasse u article sur cette petite caméra que j’utilise depuis sa sortie et que je connais bien, ainsi que le workflow pour ses fichiers. D’ailleurs, l’on peut dire que son positionnement est unique puisque c’est la seule caméra de cette taille et de ce prix à délivrer des fichiers RAW dng. Ensuite il y a des plus et des moins, mais personnellement je l’aime énormément. Quasiment toutes les vidéos du blog sont faites avec des Blackmagic Pocket..

  8. Bonjour Pascal,
    Je suis tout nouveau sur ton blog que j’ai découvert grâce à tes conseils sur le repaire.
    Personnellement je fais uniquement de la vidéo. Je monte sur Premiere Pro CC (et de temps en temps sur FCPX) et étalonne également sur Pr. J’ai essayé un peu speedgrade mais je n’ai pas du tout accroché. Je possède un mac mini et la version 11 de Davinci ne voulait pas s’installer. A la sortie de la V12, j’ai retesté et miracle il ne me demande pas de carte graphique (sur le mac mini c’est une puce intégrée à la carte mère).
    C’est vraiment un logiciel exceptionnel. Pour prendre encore plus de plaisir je viens de commander une BMPCC.
    Donc je suis preneur de tous les tutos sur BMPCC, Resolve et tout se qui touche à la vidéo.
    Merci encore pour tous vos conseils.
    Loïc

    1. Bonjour Loïc, bienvenue sur le blog. C’est très intéressant et je suis preneur de retour sur l’utilisation de Resolve 12 sur un mac mini, j’en étais aussi resté au fait que cette machine ne pouvait pas faire tourner un Resolve.. Il va falloir voir comment si il arrive à tourner correctement. Penses à aller dans les préférences de Resolve et à ne pas laisser le GPU processing en auto, il faut le passer en Open CL. Donc tu vas, de tête, dans les préférences > Video > GPU processing > et tu sélectionnes Open CL. Il faudrait que je fasse un petit tuto, sur la manière de travailler avec le cache dans Resolve afin de conserver un affichage temps réel avec les machines un peu limite en puissance.

  9. J’oubliais aussi: un tuto sur le workflow d’étalonnage des rushs en RAW (de la BMPCC) avec Davinci et les échanges entre Pr et Davinci pour le montage et l’étalonnage (c’est un peu compliqué du fait que l’on perd des infos du montage comme les transitions ou effets à l’export dans Davinci).
    Ça serait très intéressant.
    Merci.
    Loïc

    1. Oui, je dois faire un tuto déjà sur le développement des fichiers RAW dans Resolve. Pour l’étalonnage depuis un montage fait dans Adobe Pr, cela marche très bien. Le souci vient le plus souvent pour ne pas dire toujours d’un problème de workflow au montage, si tout est fait comme il faut et que tu exportes ton XML avec un fichier off line, donc une sortie de ton film en basse déf afin de contrôler à l’image près que rien n’a bougé, normalement il n’y a aucun problème. Par contre si tu commences à utiliser Resolve et qu’il tourne correctement sur ta machine tu risques fort d’être tenté de tout faire dans Resolve. La possibilité d’aller et retour entre l’onglet “Edit” pour le montage et “Color” pour l’étalonnage et un confort exceptionnel et forcément il n’y a plus de problème de conformation, puisque tu ne fais plus d’XML et que tu restes dans Resolve. Qui plus est, Blackmagic récupère toutes les bonnes idées des autres développeurs de logiciel de montage pour rendre Resolve le plus performant possible et avec la version 12, la partie montage est pleinement opérationnelle, donc.

      1. Merci pour tes précisions Pascal. Je suis très impatient de voir tes futurs tutos !!!
        Je ne suis pour le moment pas rentré dans les détails des préférences de Davinci et pour mes essais j’ai uniquement travaillé sur des morceaux de clips d’une durée de 3 min. Et ça tourne très bien. Par contre je ne sais pas ce que ça peut donner sur un clip plus long ???
        J’ai retenu un point intéressant dans ton dernier message. Je vais avoir l’occasion d’étalonner des clips mais sans faire le montage. D’après ce que je comprend, il est possible de travailler sur Davinci sur un fichier offline donc sans avoir les rushs d’origine ? Que faut-il faire de ce fichier après étalonnage ? Le réimporter dans Pr pour l’export en HD ?
        Merci pour tes explications et si tu ne souhaites pas “polluer” le blog avec mes questions, je peux te les envoyer par mail.
        Loïc

        1. Le fichier OFF line est une sortie film de ton montage fait dans Pr qu’ensuite tu importes dans Resolve et qui te permet de vérifier que ton XML ( venant de Pr) est parfaitement ouverte par Resolve sans aucune perte. Pour étalonner tes clips avant le montage tu peux très bien le faire, mais ce n’est pas la bonne solution, puisque tu vas étalonner des clips que tu n’utiliseras peut-être pas, donc grosse perte de temps, hormis lorsque tu travailles avec un monteur et que tu veux lui adresser des séquences déjà étalonner. Par contre si tu veux travailler ton montage dans Pr depuis des clips RAW de ta BMPCC, là oui, tu feras une sortie de tous tes fichiers RAW soit en ProRes HQ soit dans un format plus petit afin de faire le montage et ensuite tu sortiras une XML dans Pr que tu ouvriras dans Resolve.
          L’autre manière et tout simplement de faire ton montage dans Resolve, et dans ce cas tu peux travailler directement depuis tes fichiers RAW pour le montage et passer ensuite à l’étalonnage le tout sans aucun problème de conformation puisque tu restes dans le même logiciel. Bien entendu aujourd’hui tu peux travailler tes fichiers RAW depuis Pr, mais c’est pour moi plus logique de développer les RAW d’une Pocket dans le logiciel de Blackmagic, voilà tout.

          1. On s’est mal compris. Je ne veux pas étalonner tous les rushs avant montage.
            Je travaille avec un monteur qui monte son clip dans Pr et qui me transmet son montage en xml. Aujourd’hui s’il me transmet son montage directement exporté de Pr, j’ai besoin des rushs originaux pour étalonner sous Davinci car il n’y a plus de lien.
            Ma question était: est-il possible d’avoir un xml contenant toutes les informations issues de Pr que j’étalonnerais sous Davinci et que je renverrais éventuellement au monteur pour finalisation ou que j’exporterais moi même pour diffusion ?

          2. Le monteur sort un fichier XML et il fournit le dossier ou tu as tous les clips utilisés au montage, bien entendu pas de nom de fichier en double, ne rigoles pas c’est classique, pas de modification de nom de fichier après montage, non plus. En plus du fichier il sort depuis Pr un film en basse résolution pour pouvoir checker que tout se passe bien sous Resolve, donc tu ouvriras ce film en tant que off line et voilà, tu pourras si besoin sortir un fichier ou une XML pour un retour sur Pr après étalonnage, mais je pense que faire le rendering sous Resolve est malin. Un logiciel dont la raison première est la correction couleur est clairement le bon choix pour la sortie finale. Mais de toute manière une fois sous Resolve et ton projet ouvert, tu peux sortir ton film et une XML au cas où.

    1. Un point, par contre, si tu as l’intention d’acheter une Pocket pour travailler en RAW, là il peut être intéressant de mettre tous tes fichiers dans Resolve pour les sortir avec un petit étalonnage primaire basique ce qui va permettre au monteur de ne pas travailler à partir de fichier flat, voir de donner une petite direction couleur sur le rendu des images. Ce n’est pas un problème puisque tu vas appliquer ça par lot donc ça ira très vite. Tu peux les sortir en poids léger pour que le monteur n’ait pas des images lourdes à monter. Et, une fois le montage fini et l’XML créé, dans Resolve, tu reconnecteras le montage avec tes fichiers RAW d’origine. Attention aux noms forcément pour que le logiciel puisse retrouver ses petites. Évidemment, cela a comme avantage de faire un étalonnage à partir des RAW, dont la dynamique va servir pour optimiser le rendu en rapport à l’histoire et donc le montage.

  10. Bonjour Pascal 🙂 Mille merci pour cette vidéo qui ma appris des truc tout con , comme agrandir l’image sur Da vinci .. ou autre .. A ce jour, il n’y pas de tutoriel en Francais de Da vinci . Donc quand on commence la video avec la blackmagic pocket et qu’on veut utilisé Da vinci , c’est vraiment pas évident … Je suis sure que si vous vous lancer la dedans il va y avoir du public car aucune explication en Français existe . Youtube rien ….

  11. Bonjour Pascal,
    j’utilise DaVinci depuis la version 10 pour mes besoins personnels et pour monter à présent des petites vidéos pour mettre en image le savoir faire de commerçants, l’activité de sites touristiques etc… pour mon plaisir et “for free”. J’aimerais avoir des tuyaux sur les méthodes que propose DaVinci pour avoir un playback fluide. Cache, optimized média et proxy mode. Quelle méthode utiliser et dans quels cas? Pour info j’utilise la plupart du temps ma BMPCC mais également un sony A33. Je fais mes montages et étalonnages sur DaVinci avec un iMac 5K 27″ fusion drive. Petite question subsidiaire: j’envisage l’achat d’un sdd externe crucial MX200 ou Samsung EVO 850 pour y mettre les fichiers cache , proxy et les vidéos optimisées. Penses-tu cela justifié en terme de rapidité d’exécution? Merci d’avance pour tes avis.

    1. Bonjour Lionel, la gestion des médias en proxy pourrait faire l’objet d’un article, car cela peut intéresser beaucoup de personnes ayant des machines un peu légères pour travailler de la vidéo sous Resolve. D’ailleurs le plus souvent c’est sur la partie montage que l’on a du mal à conserver un affichage en temps réel. Pour le disque externe, Reolve préfère en effet que les médias soient stockés sur un disque différent que le disque qui fait tourner l’application. Seule chose à prendre en compte: il faut que le débit de ce disque soit assez important pour permettre un affichage et un travail en temps réel.

      Régulièrement les personnes se trompent sur la raison qui limite Resolve pensant que c’est leur machine qui n’est pas assez puissante. C’est parfois vrai, mais presque toujours, le premier problème vient du disque sur lequel on stocke les médias. Le meilleur choix qui est aussi le plus économique du point de vue Prix au Mo c’est d’avoir un disque en Raid5, par contre cela demande un investissement puisque cela va commencer autour des 900€ pour un disque de 9To. Le fait d’être en Raid5 vous permet de conserver des vitesses importantes tout en utilisant des disques à plateau, pensez à prendre un boitier muni d’une connexion thundebolt pour votre iMac. Autre solution employer un SSD encore une fois en connexion thundebolt. C’est le moyen le plus économique en investissement par contre sa taille sera assez faible, donc à utiliser pour votre travail et ensuite le vider sur un disque moins véloce pour que ce support reste vide pour le prochain montage. Vous pouvez encore faire un petit Raid 0 avec deux disques dans un boitier, de cette manière vous doublerez la vitesse en écriture et en lecture, attention tout de même de prendre deux disques identiques sinon le disque le plus lent donnera le ton de l’ensemble. Le souci c’est qu’au final on a, certes un disque bien plus rapide, mais parfois ce n’est pas suffisant pour nos besoins. Vous pouvez par contre mettre deux disques SSD si votre boitier permet d’optimiser ce type de disque et encore une fois que votre connexion est assez rapide. Vous ne pourrez pas tirer parti par exemple d’un disque en Raid0 sur disques SSD à partir d’une connexion USB, pas assez véloce. Pour moi il faut arriver au moins à du 450Mb/s, mon disque Raid5 arrive à du 650Mb/s. Si vous ne savez pas comment tester la vitesse de vos disques rendez-vous sur cette vidéo : https://leblogdelimage.com/comment-tester-les-performances-de-vos-disques/

      1. Hello Pascal,

        Si tu as l’occasion de faire un tuto pour pouvoir gérer et monter sur davinci avec une petite machine ça m’intéresserait également. En effet, la partie Color tourne bien avec mon mac mini mais par contre pour le montage c’est pas possible. Sur un clip de 3 min, à chaque fois que je touche le moindre plan, il me demande un rendu de la totalité du clip. Et il faut que je fasse plusieurs fois le rendu en manuel pour que j’aie une barre bleue et avoir une lecture fluide. Je n’avance pas … Mais ce qui m’étonne c’est que j’ai fait l’essai avec un mac pro de 2013 et c’est la même chose. A chaque petite modification il faut faire un rendu de la totalité.

        Merci pour ton aide car je voudrais vraiment pouvoir faire la totalité du workflow sous Davinci.

        Loïc

        1. Oui, aujourd’hui ce type de tuto prendrait tout son sens, car Resolve arrive à tourner, même gentiment, sur des stations qui ne sont pas du tout en rapport avec les configs conseillées par Blackmagic. Depuis la version 12 au final, avant tu aurais été jeté tout simplement, dès l’ouverture du logiciel. En effet c’est toujours sur la partie montage que l’on ressent le plus la taille de sa machine. Il faudrait que je fasse un tuto, mais pour te donner la piste, il faut que tu travailles en proxies, donc des fichiers plus légers. Bien entendu le logiciel va utiliser les fichiers lourds pour le rendu final.

          1. Merci pour ta réponse Pascal. Une fois que le rendu est fait ça tourne bien (je travaille en Proxy). Par contre sur une timeline de 3 min, si je modifie un plan de 3 secondes par exemple, je dois à nouveau faire le rendu de la totalité ?!.?

          2. Si tu ne l’as pas fait, pense à sélectionner “Open CL” dans les préférences. Cela améliore parfois les choses.

            Menu DaVinci Resolve > Preference > Video IO/GPU > GPU Processing mode > Open CL. Il est vrai que le Mac mini n’a pas de carte vidéo adaptée pour ce type de logiciel et manque cruellement de puissance de calcul sur sa carte vidéo.
            Il faudrait que je réfléchisse un peu sur la méthode d’améliorer ou plutôt d’allégé les besoins en calcul. Je pense à une solution, mais il faudrait que je la teste. Elle consisterait à sortir les séquences en poids léger avec le deliver et ensuite de travailler avec ces séquences pour faire le montage. Après on pourrait réimporter les bruts d’origine, pour faire le rendu final du film, voir pour faire l’étalonnage couleur puisque c’est sur la partie montage ou il y a le plus gros ralentissement. Attention par contre de conserver les noms lors du rendu des poids légers pour pouvoir ensuite facilement remplacer les fichiers dans le Media pool.

  12. Très bon tuto, très instructif et pédagogue contrairement à bon nombre de ceux qu’on peut trouver sur le net. J’espère que d’autres viendront sur l’étalonnage à proprement parler voire le montage vidéo via ce logiciel.

    1. Oui je pense faire une série de tutos sur le logiciel DaVinci Resolve, pour des points précis. Après cela dépend de votre niveau. Je crois qu’une initiation serait peut-être aussi une bonne idée pour les personnes qui veulent démarrer avec ce logiciel très complet qui peut refroidir les nouveaux utilisateurs.

  13. Bonjour Pascal,

    Merci infiniment pour ce tuto TRES clair ! Moi qui cherchais un peu d’info sur la netteté, j’ai appris grâce à vous comment faire la netteté et le blur et en plus j’ai appris plein de choses sur comment régler les niveaux, contraste, saturation …etc. Je suis un grand débutant et vos conseils sont précieux. Je suis sous Résolve 15 (béta). Il y a quelques différences mais rien de bloquant, en cherchant on trouve. Par exemple, sous DVR 15 il n’y a pas de noeud de sortie mais un noeud externe (par un clic droit) avec des résultats identiques. Encore merci et bravo. Je m’abonne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.