Comment stabiliser son monopode pour la vidéo

Le Monopode est utilisé pour stabiliser les prises de vue vidéo lors d’évènement lorsque nous avons besoin de travailler vite ou que nous avons peu de place pour positionner notre appareil, l’astuce de la semaine va vous permettre d’optimiser encore la stabilisation avec cet accessoire.

Le monopode, de par sa compacité, apporte plusieurs avantages lorsque vous devez faire une acquisition vidéo lors d’un évènement. Il est compact et léger à amener avec soi. Il est rapide à mettre en œuvre et il n’est pas encombrant. Si l’évènement que vous filmez est très animé ou s’il y a beaucoup de monde, placer un trépied traditionnel vous expose à ce qu’une personne de la foule se prenne les pieds dans une des branches créant un saut dans l’image et rendant ensuite la séquence vidéo inutilisable. Le monopode de par sa complicité reste près de vous minimisant les risques de ce type.

Lorsque vous travaillez au monopode en vidéo, vous devez placer sur celui-ci une rotule ou une tête fluide, pour pouvoir modifier l’angle de l’appareil sur le monopode.

Je n’ai personnellement jamais vu l’intérêt d’utiliser une tête fluide, il me semble illusoire vouloir faire un panoramique ou un mouvement de caméra en utilisant la poignée de la tête fluide. Le monopode étant pour moi pas assez stable pour ça. Mais bon peut-être avec un modèle de monopode muni de ses 3 petits pieds, même si je reste sceptique. En photo, nous n’en avons pas besoin de rotule puisque nous penchons simplement le monopode pour modifier l’angle de l’appareil, en vidéo cela ne marche pas. Et si vous désirez tourner un peu votre appareil pendant le tournage, donc en appliquant une rotation du monopode, si vous avez penché votre monopode vous pouvez facilement imaginer le résultat désastreux que cela va donner. L’une des bêtes noires du travail au monopode en vidéo, c’est le risque de ne pas conserver l’horizon dans notre plan, donc de faire une erreur de niveau. En plaçant une rotule, vous pouvez conserver une position du monopode bien droite et adapter l’angle de l’appareil par la rotule afin de faire sa composition sans pencher le monopode.

Vous devez utiliser une rotule ou une tête fluide sur votre monopode.

Restez vigilant sur le niveau de l’appareil, lorsque l’on agit rapidement les erreurs d’horizon sont fréquentes.

Le monopode va sous-tenir le poids du boitier ou de la caméra et vous retirer cette pression. Il stabilise donc, sur cet axe, les mouvements que nous pouvons faire, mais nous allons voir que pour plus de stabilité encore, il vous suffit d’utiliser la courroie de votre appareil. En réglant, à la bonne longueur celle-ci, vous avez un nouveau point de contact. Je vous rappelle que pour obtenir une bonne stabilité vous devez filmer en obtenant 3 points de contact avec votre appareil. Par exemple lorsque vous utilisez une crosse d’épaule vous avez votre épaule qui fait le premier point de contact et ensuite vous avez soit vos deux mains qui grâce à des poignets vous offrent deux autres points de contact, soit un point de contact avec une poignée et un autre avec un viseur qui s’appuie sur votre œil. Ici nous avons donc un point de contact avec le monopode avec le sol, un autre par la courroie et votre cou et vos mains qui vont servir de 3éme points.

Une pression sur la courroie stabilise votre appareil.

Une fois la courroie passée derrière votre cou, vous appliquez une pression adaptée et constante en poussant légèrement le boitier vers l’avant. Avec un peu d’entrainement, vous allez rapidement obtenir une bonne stabilité.

Cette petite astuce va clairement augmenter la stabilité de vos plans tournés avec un mongo et je vous engage à essayer avec et sans la courroie pour vous rendre compte de son efficacité. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire si cela marche bien pour vous et si cela améliore vos acquisitions vidéo.

Je vous donne rendez-vous pour une prochaine vidéo avec, je l’espère une autre astuce utile pour vos réalisations.

Voici des liens directs pour quelques monopodes et rotules.

                                

Je touche une petite commission si vous passez par le lien Amazon, sans que cela augmente le prix d’achat du produit, cela m’aide à entretenir ce blog.

Merci si vous le faites ! 😉

8 thoughts on “Comment stabiliser son monopode pour la vidéo

  1. Je ne mets jamais mon appareil autour du cou, avec ma bedaine …
    Du fait que je ne mets jamais mes courroies d’appareils !
    Même quand je suis en touriste !!!
    Pour le coup ! je vais la mettre car là, je trouve une utilité à cette courroie !
    L’astuce est superbe ! 🙂

    1. Comme toi, les courroies me dérangent, hormis pour les DSLR, une solution consiste a utiliser des courroies munies d’attache rapide permettant de retirer rapidement la courroie ou de la remettre aussi vite, dès lors tu as une courroie si besoin et pas de courroie lorsque tu places l’appareil sur un trépied.

  2. hello Pascal,
    Interessant… je remarque un son très agréable mais cette proximité de la voix en extérieur est fascinante –
    Etonnant , on se croirait dans la matité d’un studio ( ??)
    Tu pourrais faire une video sur la prise de son en video ?
    amiclt

    Jean

    1. Oui je pourrais faire quelques vidéos sur la prise de son même si je ne suis pas ingénieur du son. J’avais déposé sur le blog tout à fait au début une vidéo de test de différents micros, l’as-tu regardé?

      Sinon, pour cette vidéo cette proximité est due à l’utilisation d’un micro cravate, ici un rode pin mic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.