Comment choisir son casque audio pour la vidéo

 

 

Comment choisir son casque audio pour la vidéo, il est indispensable d’utiliser un casque de monitoring audio adapté aux spécificités de la vidéo.

Je vois encore des personnes qui n’utilisent pas de casque audio pour vérifier la qualité de leur acquisition sonore. Je sais, c’est incroyable. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte, nous allons voir tout cela dans cet article.

Mais avant, j’aimerais vous rappeler pourquoi il est indispensable d’utiliser un casque.

Le casque est le seul moyen d’écouter ou de vérifier si tout se passe bien et si vous avez correctement réglé votre équipement.

Plusieurs problèmes peuvent apparaitre lorsque l’on veut enregistrer l’audio, que ce soit pour des sons d’ambiance ou encore pour un discours.

Nous commencerons par les soucis d’alimentation électrique, certes s’il n’y a vraiment pas de courant nous verrons sur le vu mètre de notre caméra qu’il n’y a rien qui arrive. Cela peut être aussi le cas lors de faux contact ou le vu mètre va faire des piques étranges. Mais on ne voit pas tout de cette manière.

C’était un des problèmes récurrents des premiers modèles de DSLR que l’on employer pour la vidéo. Il n’y avait pas de connexion pour brancher un casque de monitoring.

Souvent, les opérateurs préférés utiliser un enregistreur externe pour être sûr que l’acquisition audio soit correcte.

Vous pouvez aussi rencontrer d’autres problèmes comme le vent qui vient appliquer une pression extrême sur la capsule (micro) ou encore vous pouvez aussi vous retrouver dans une zone ou le bruit ambiant vient couvrir la parole de la personne interviewée.

Dans ces cas le vu mètre ne vous apportera que peu d’information.

L’écoute au casque mettra en évidence ces problèmes. Vous devrez alors soit changer de micros, soit le placement autrement ou encore changer d’emplacement pour tourner.

Quelles sont les différentes spécificités que l’on attend d’un casque audio pour faire du monitoring pour la vidéo.

Premier point:

Vous devez utiliser un casque fermé.

Cela veut dire que lorsque vous le placez sur vos oreilles, celui-ci doit vous couper des sons qui vous entourent pour vous permettre de bien vous rendre compte de ce que le micro capture.

S’il n’est pas fermé, vous ne pourrez évaluer si le bruit que vous entendez et aussi sur l’enregistrement. Je me suis encore fait avoir il y a quelque temps ou j’avais avec moi qu’un simple petit casque Koss porta brace. J’adore ce petit casque, il a l’avantage de ne pas prendre de place une fois pliée. Mais voilà il n’est pas fermé…

Je me suis retrouvé à filmer sur le salon de la photo avec ce matériel, et même si je restais vigilant, connaissant les problèmes liés à ce type d’enregistrement, et bien ça n’a pas raté. Sur une interview, il me semble pour le DxO One,  je n’ai pas entendu que le micro utilisé posait problème. Il est indispensable d’avoir un casque fermé.

Deuxième point:

Choisir un casque au rendu audio neutre. Qu’est-ce que cela veut dire?

Lorsque vous allez choisir des enceintes pour écouter la musique, certains modèles vous paraissent meilleurs que les autres. En fait c’est surtout que la coloration qu’elles apportent à la musique vous convient et c’est tant mieux. Vous êtes là pour vous faire plaisir. Il en va de même lorsque vous choisissez un casque pour écouter votre musique.

Lorsque vous choisissez un casque de monitoring ou des enceintes de monitoring, au final, car c’est pareil, il est préférable que la restitution de l’audio soit fidèle à ce que vous avez sur la piste.

Vous serez plus à mème de choisir le micro qui convient, voir de changer son placement.

Et puisque notre casque peut aussi nous servir à la postproduction, là encore, avoir un casque neutre est important, si vous faites une correction sur les fréquences. C’est comme pour l’image. Vous vous voyez appliquer une correction couleur avec comme écran de contrôle un écran en vrac au niveau calibration. Vous allez vous planter. C’est pareil pour l’audio.

Si votre casque de monitoring ou vos enceintes colorent le rendu de l’audio vous risquez d’appliquez trop de graves ou trop d’aiguës ou tout simplement faire n’importes quoi.Click to Tweet

Quel casque choisir.

Jusque là, la référence du marché c’est le Sennheiser HD25. Sennheiser a sorti un nouveau casque référence Sennheiser HD26 pro pour remplacer le HD25. Mais le premier modèle étant tellement utilisé et vendu qu’il ne l’on pas arrêté. On n’arrête pas un produit qui se vend.

Le HD26 pro a pour lui, sa construction avec des coques plus petites, une ouverture des arceaux automatiques et une restitution audio de très haut niveau. Son prix est autour des 270€..

Sennheiser HD26Pro

Le Sennheiser HD25 et vendu sous trois packages. Le plus complet et le HD25 plus. Ici on a en plus du casque un sac de transport et des coussinets de rechange. Le prix est aux alentours de 200€. on le trouve aussi seul sans coussinet ou sac de transport pour un prix autour des 150€. Et il y a une version HD25 light avec un prix avoisinant les 130€.

Comment choisir son casque audio pour la vidéo

Mais certain vont me dire, OK c’est bien tout ça, mais je n’ai pas envie de mettre 200€ dans un casque lorsque je dois déjà acheter des micros de qualité.

J’ai fait un petit tour d’horizon des produits bien placés qui vous permettront d’avoir un très bon casque de monitoring pour un prix raisonnable.

Le premier modèle que je vous conseille c’est l’Audio-Technica ATH-M30X.

Ce casque vendu autour des 70€ est vraiment top. Rien à redire. Confortable, neutre, fermé, tout est là. C’est pour moi le choix le plus malin pour un casque de monitoring digne de ce nom à prix tout doux.

Si c’est encore un peu trop cher, allez voir du côté du Audio-Technica ATH-M20X, pour un montant autour des 50€, rien à redire, mais on ne peut tout de même pas le positionner comme casque de monitoring pro, pour le prix cela sera surement un des meilleurs choix.

Si par contre vous recherchez un casque plus performant, regardez l’Audio-Technica ATH-M50X, c’est un super produit.

Audio Technica ATH M30X

Un autre modèle économique, mais que l’on trouve régulièrement dans les studios d’enregistrement, c’est le Sony MDR7506. Ce casque qui est vendu autour des 100€ est réputé pour son rendu neutre, d’où sa place dans les studios.

Le Sony MDR7506 est un excellent choix et beaucoup de personnes l’utilisent déjà.

Qui plus est, sa présence dans les studios fait que l’on trouve facilement des pièces détachées comme les coussinets.

Sony MDR7506

Si vous hésitez entre l’Audio Technica et le Sony, le mieux est d’aller les essayer si vous le pouvez. Certain préfère le l’Audio technicz d’autre le Sony c’est affaire de goût ou de morphologie de crane peut-être. Mais de toute manière, ces deux modèles rempliront la fonction.

En Europe nous sommes plutôt pour des coques de taille raisonnable, alors que aux US pas mal d’opérateurs préfèrent des coques plus volumineuses. Dans ce cas, regardez du côté des Beyerdynamic avec le modèle DT-770 pro 80Ohm.

Ce produit est très bien placé niveau prix, autour des 150€. Il est très confortable hormis en été ou dans des conditions de chaleur ou les grosses coques et leurs revêtements vont vous paraitre un peu chaudes..

Beyerdynamic DT770Pro

Le souci des casques de monitoring, c’est leur encombrement. Si vous avez une place réduite dans votre sac ou tout simplement si vous ne pensiez pas faire de vidéo, mais que vous avez pris avec vous un peu de matériel, forcément cela va être délicat de trimballer un casque de cette taille.

La solution, le casque intra-auriculaire.

Les casques intra-auriculaires vous permettent d’avoir en permanence avec vous un casque de monitoring dans un encombrement restreint.Click to Tweet

Je vais être très clair, personnellement je n’aime pas cela. Je n’aime m’enfoncer des les oreilles des écouteurs. Mais c’est totalement personnel. Je connais des ingénieurs du son qui ne jure que pas ce type de casque. Il faut dire que cela n’a rien à voir un casque de smartphone. Certains modèles coutent près de 1 000€ pour des 3 voies à la qualité audio exceptionnelle.

Malgré que cela ne soit pas ma tasse de thé, comme on dit, et bien j’en ai un.

Ben oui, parfois c’est le seul produit qui fait le job lorsque l’on se déplace. Je vous conseille de prendre un modèle sérieux.

Pour moi, l’entrée de gamme c’est le Shure SE215 CL. Ils intègrent des micros transducteurs 1 voie de dernière génération procurant un son articulé et des basses généreuses. Ce qui casse toujours sur les casques intra-auriculaires ce sont les câbles. Ici on est sur un modèle pro, donc câble détachable renforcé en Kevlar, malléable à la forme. Ces câbles peuvent être remplacés si vous les avez abimés.

 

Shure SE215 CL

Pensez à tester les embouts livrés avec le casque pour trouver le modèle le plus confortable. Cela va tout changer si vous devez le garder un moment sur les oreilles, heu, je voulais dire, dans les oreilles..

Les casques intra-auriculaires sont quasiment invisibles une fois en place.Click to Tweet

C’est une autre raison qui peut vous amener à faire ce choix. Dans le cas d’un usage pour un Live par exemple, cela permet d’avoir un retour casque tout en étant à l’écran sans pour autant qu’on le voit. Prenez dans ce cas le modèle translucide pour plus de discrétion.

Attention, les casques intra-auriculaires vous demandent un peu plus de temps pour les mettre en place. Ce n’est pas comme un casque à arceaux classique.Click to Tweet

Dans le cas d’un DSLR qui n’a pas de connexion pour le casque, vous pouvez brancher le casque sur le préampli, si vous en utilisez un.

Les préamplis sortent souvent un niveau ligne. Votre appareil photo, lui, attend une entrée audio en niveau micro. Le niveau ligne et beaucoup trop fort, il faut donc, bien faire attention au réglage du préampli et adapter celui-ci. Ou lorsque l’on n’a pas cette possibilité il faut utiliser un câble d’atténuation qui passe votre niveau linge en niveau micro.

Ce câble coute une dizaine d’euros.

Regarder le vu mètre sur votre boitier DSLR, ne vous donne pas l’info.

Vous aurez beau régler le gain pour avoir un retour correct avec les repères, votre audio sera totalement saturé. Bien sûr, lorsque l’appareil DSLR a une connexion casque, on l’entend de suite. Mais lorsque cette prise est absente, c’est un piège.

 

Une acquisition ratée avec ce type de problème ne sera pas récupérable en postproduction, donc prudence.

Cela dit, si vous avez testé votre équipement et appliqué les corrections qu’il se doit dans le préampli, il n’y aura pas de souci. Dans ce cas même si vous n’avez pas la possibilité de brancher le casque sur le boitier DSLR, les soucis comme; faux contact, présence de problème dû au vent, importance du bruit ambiant pas rapport à la personne qui parle, tout cela vous l’entendrez avec votre casque branché sur le préampli. Il ne vous restera plus qu’à régler le gain pour que le niveau soit correct dans l’appareil photo.

Je vous rappelle que les préamplis intégrés dans les boitiers DSLR ne sont pas de grande qualité et qu’il est toujours préférable de régler au minimum le gain dans les DSLR et d’utiliser un préampli externe pour ce travail.Click to Tweet

J’espère que cet article va vous aider à faire un bon choix de casque. Je vous rappelle que c’est très important.. Je vous donne rendez-vous pour un prochain sujet. N’hésitez pas à m’encourager en me laissant un petit commentaire sous ce texte.

Je touche une petite commission si vous passez par le lien Amazon, sans que cela augmente le prix d’achat du produit, cela m’aide à entretenir ce blog.

Merci si vous le faites ! 😉

2 thoughts on “Comment choisir son casque audio pour la vidéo

  1. Je suis un grand fan depuis plusieurs années des casques réducteurs de bruit. J’ai le Bose QC25 depuis un bon bout de temps et malgré certains défauts je l’utilise quasi quotidiennement. Pour la vidéo, que faut-il penser de cette techno ? Bien ou pas bien ?

  2. Je suis encore réticente à prendre un casque (je filme à la caméra de poing et d’épaule), car je trouve cela encombrant. Souvent, j’enlève un écouteur entre deux rec pour communiquer avec la personne que je filme par exemple (si j’éteins la caméra), et je trouve les écouteurs plus pratiques. Pour autant, je ne suis pas totalement satisfaite des écouteurs… j’avoue que la prise de son reste pour moi inconfortable lorsque je filme. Merci pour cet article, je vais peut-être investir dans des écouteurs intra-auriculaires de meilleure qualité!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.